Vous êtes ici

Partager sur

Voulez-vous de la formation financière?

1 Décembre 2014
Gilles Payer
Décembre 2014

 

En cette fin d’année, nous sommes à l’aube des résolutions. Une de celles-ci pourrait être : « Je m’occupe de mes affaires! »


Facile à dire ! Ma carrière me préoccupe déjà assez…. Soit.

La profession d’artiste en est une de travailleur autono­me. Vous avez des « clients », vous percevez des revenus bruts, des avantages sociaux, peut-être aussi des taxes (TVQ/TPS), vous gérez une comptabilité, des dépenses et des déclarations de revenus. Ouf! (beurk?)

La mission de la Caisse de sécurité des artistes (CSA) consiste entre autres à veiller aux intérêts économiques des membres de l’Union des artistes. Bien sûr, nous administrons déjà un programme d’assurance complexe et adapté, un fonds d’indemnités de vacances (congés payés pour l’artiste nommé Fonds COPAR) et des instruments de placements pour votre régime de retraite. Mais nous pouvons peut-être en faire davantage pour outiller nos membres dans cet univers complexe – et peu attrayant pour plusieurs, avouons-le – des finances personnelles, de la gestion d’entreprise, du placement et de la planification financière en général. Même si, dans cet univers, on peut obtenir tous les services nécessaires, au fond, nous sommes toujours un peu seuls. Il est plus que souhaitable de bien compren­dre notre réalité. Les artistes ont sûrement le talent pour tenir un premier rôle dans la pièce de leur propre vie matérielle, non?

Je veux tâter le pouls de vos besoins en matière de planification financière. Oui, je sais, votre frère vous donne des conseils de placement, votre soeur vous en donne sur l’immobilier et vous avez le même comptable que vos parents. Vous servent-ils au meilleur de votre intérêt? De plus, croyez-vous vraiment que les meilleurs conseils viennent toujours de ceux qui offrent les services dont, comme par hasard, vous auriez besoin?

Soyons directs : Souhaiteriez-vous assister à des conférences, des séances d’information spécialement adaptées à votre situation d’artiste?

Par exemple, des séminaires sur les thèmes suivants :

  • Assurance : Comment votre régime d’assurance fonctionne, et quelles sont les autres protections dont vous pourriez avoir besoin, comment les trouver, les négocier?
  • Placements : Combien placer et où?
  • Comptabilité : Comment produire, présenter, ou ordonner ses documents?
  • Gestion des taxes : Instruire son comptable sur notre réalité, les déductions possibles et raisonnables, etc. Qu’est-ce que je peux déduire comme dépenses? Dans quelle proportion?
  • Immobilier : Dois-je acheter si je fais une bonne année? Dois-je vendre si j’en fais une moins bonne? Dans quoi investir?
  • Succession : Ce qu’il faut savoir.
  • Invalidité : Je fais quoi en cas d’imprévus?
  • Planification : Puis-je étaler mes revenus si je fais une année substantielle et ainsi payer moins d’impôt?
  • Retraite : Comment calculer mes besoins futurs? Sur quelle aide de l’État pourrai-je compter?
  • Conditions de travail : L’autodéclaration (de contrats non UDA) peut-elle améliorer mes protections sociales?
  • Double statut : Comment conjuguer mon double statut d’artiste et de salarié ou même de producteur?
  • Crédit : Comment s’en tirer le mieux possible lorsqu’on y a recours?


Ce ne sont que des suggestions aux fins d’inspiration. Écrivez-moi ce que vous en pensez (gpayer@uda.ca). Indiquez votre intérêt pour une formation globale ou spécifique. À quel moment de l’année, du mois ou de la semaine ce genre de séminaire vous serait le plus accessible? Sous quelle forme? Capsule Web? Ressources-conseils téléphoniques? Le besoin est sûre­ment là. L’intérêt, c’est à vous de nous le dire. Le conseil d’administration de la CSA travaille pour vous… Pis on aime ça en plus!

Je vous souhaite une période des fêtes pleine de sens et, pour 2015, la maîtrise de vos affaires financières, et ainsi la clé de votre liberté. Rien de moins.
 

Pour consulter tous les mots de la présidence