Vous êtes ici

Partager sur

Une bonne nouvelle et une belle promesse

8 Juin 2017

Fonds CSA : Un nouveau nom pour le fonds obligations

Jusqu’à maintenant, notre Fonds CSA Obligations a toujours été composé… d’obligations. Mais étant donné l’environnement économique qui perdure à ne donner que des taux d’intérêt faibles, cela finit par affecter le rendement de tous les fonds d’obligations, le nôtre inclus. Et même une hausse de taux n’arrangera pas les choses, au contraire, étant donné le principe de fonctionnement des fonds obligataires. Que faire?

Il existe d’autres types de placements procurant des revenus intéressants et ayant une base solide. La Caisse de sécurité des artistes (CSA) a donc décidé de modifier la composition du Fonds CSA Obligations afin d’y intégrer des hypothèques commerciales et des prêts bancaires. Sans tomber dans le détail technique de ces outils financiers, retenez qu’il s’agit d’investissements établis et reconnus qui vont permettre de soutenir le rendement attendu d’un fonds comme celui-ci. Et il continuera de contenir des obligations, naturellement, car celles-ci représentent toujours un investissement valable. Ceci n’est qu’une saine diversification au bout du compte.

Le Fonds se nommera désormais…

Le Fonds CSA Obligations fait donc place au « Fonds CSA Revenus fixes », ce qui correspond précisément à sa nouvelle nature. Comme le Fonds CSA Obligations, ce « nouveau » fonds continuera de fournir des revenus stables avec un rendement acceptable.

Travaux en cours pour des placements plus éthiques

Il n’y a pas que les routes de la Belle Province qui sont parsemées de cônes orange. La CSA est en chantier perpétuel depuis plusieurs années afin de trouver une façon d’intégrer davantage de vertus aux instruments de placements que nous mettons à la disposition des membres et employés. La vérité est qu’il est difficile de s’assurer hors de tout doute qu’un placement ne soit pas directement ou indirectement lié à des investissements non éthiques. Dès que nous engageons nos fonds sur le marché boursier, un doute peut subsister. Cela dit, nos Fonds CSA Actions, Équilibré et Dividendes ont des empreintes minimes, d’après les plus récents relevés.

Ce que nous faisions déjà

La quasi-totalité des gestionnaires de nos placements souscrit déjà activement aux principes d’investissement responsable (Réseau PRI-Québec), lesquels incluent des valeurs liées à la saine gouvernance  à un meilleur développement de la société et au respect de l’environnement.

De plus, notre association avec le GIR (Groupe Investissement Responsable) nous permet d’agir concrètement auprès des assemblées d’actionnaires des sociétés canadiennes où nous détenons des parts en votant contre les propositions contraires aux valeurs convenues.

Faire encore mieux

Nous désirons, depuis longtemps donc, nous assurer que nos avoirs ne soient pas investis dans des entreprises dont les activités nuisent à quelque aspect que ce soit du développement humain. Épargner l’environnement va de soi (à part pour un certain président américain), mais en tant que syndicat, donc animés du principe de solidarité, nous pensons que d’autres enjeux méritent aussi d’être valorisés : l’équité hommes-femmes au sein des administrations, les droits des enfants et des autochtones ou à l’eau potable ne sont que quelques-uns des dizaines d’enjeux courants que l’on trouve regroupés sous le sigle suivant : ESG.

Que représente le sigle ESG ?

Le sigle ESG : « E » pour environnement, « S » pour social et « G » pour gouvernance.

Ces trois lettres englobent les vertus idéales de tout investissement.

L’environnement est un thème connu.

Le S de social fait référence aux principes d’équité au sein d’une société. Par exemple, est-ce que cette entreprise traite bien ses employés ?

Et le G de gouvernance réfère à la façon honnête et transparente avec laquelle est menée l’entreprise. Par exemple, est-ce que les salaires des dirigeants sont raisonnables?

Le courant n’est pas nouveau bien sûr. Mais puisque certains membres de l’UDA nous ont fait part récemment de leurs inquiétudes à propos des investissements dans les énergies fossiles, nous réalisons qu’il est à-propos de présenter l’avancement de nos travaux. Et de vous rappeler que vos élus travaillent pour le bien commun, même s’ils peuvent paraître discrets!

Certains de nos gestionnaires de placements sont en avance en ce qui concerne le développement d’initiatives structurées à la faveur des principes ESG. Depuis peu, et graduellement dans les mois à venir, des fonds spécialisés respectant ces valeurs sont ou seront accessibles. Ainsi, la CSA pourra offrir un Fonds « Éthique », ou ESG, qui pourrait couvrir un large spectre de valeurs, incluant l’environnement, et nous pourrons tous y souscrire avec bonne conscience.

Cette préoccupation, l’UDA entend continuer à la cultiver, en parallèle avec sa mission première de promouvoir les intérêts de ses membres. Nous ne perdons rien pour attendre. Des gestes concrets seront annoncés dès que ces options seront mûres.

Nous entendons bien le faire. Nous entendons le faire bien.

Gilles Payer


Pour consulter tous les mots de la présidence