Vous êtes ici

Partager sur

Un rappel sur les modifications au programme d’assurance collective

31 Janvier 2019

Il y a environ un an, nous vous avons informés que les coûts de notre programme d’assurance étaient structurellement plus élevés que les revenus finançant le programme (et qu’une des causes était entre autres le coût des médicaments qui ne cesse d’augmenter d’année en année). Nous ne sommes pas seuls, tous les régimes collectifs vivent le même problème! Dans cet envoi, je vous avais annoncé que, pour sécuriser le régime d’assurance, nous devions effectuer certaines modifications à nos couvertures à partir du 1er mars 2019. Voici ci-dessous un rappel des modifications qui seront en vigueur à partir de cette date.

Modifications en vigueur à partir du 1er mars 2019

Pour réduire les coûts du programme d’assurance, les mesures suivantes seront appliquées :

  • Les médicaments seront remboursés à 75 % plutôt qu’à 80 % (si votre catégorie d’assurance comprend cette couverture);
  • Des frais de 2 $ pour chaque ordonnance d’un médicament seront appliqués. À titre d’exemple :
    • pour chaque ordonnance pour 1 seul médicament, il vous en coûtera 2 $;
    • pour 1 ordonnance pour 1 seul médicament que vous souhaitez renouveler pour 3 mois (si votre pharmacien le permet), il vous en coûtera 2 $;
    • pour chaque ordonnance de 3 médicaments différents, il vous en coûtera 6 $.  
  • La couverture d’assurance pour les traitements de massothérapeute, psychologue et psychothérapeute passera de 40 $ à 30 $ par visite;
  • La couverture d’assurance pour les traitements d’homéopathie sera éliminée;
  • La couverture d’assurance vie et décès ou mutilation accidentels (DMA) sera réduite à 80 % de la rémunération moyenne, et ce, en conservant les prestations minimales et maximales prévues au contrat (le minimum de 5 000 $ ‒ 6 000 $ pour la catégorie Ivoire ‒ et le maximum de 200 000 $ demeurent intacts).

Comme nous vous l’avons dit, nous estimons que ces modifications permettent au régime d’assurance de survivre encore pendant une dizaine d’années. Mais sachez que le comité des assurances n’a pas l’intention d’attendre 10 ans avant d’agir. Nous travaillons depuis déjà plusieurs mois sur différents scénarios et nous vous présenterons le fruit de notre travail dès que possible. Nous faisons tout notre possible pour vous offrir le meilleur régime selon les moyens dont nous disposons (car après tout, nous sommes des artistes et nous profitons aussi de ce régime).

Bien sur, nous vous informerons des développements à ce sujet.

Si vous avez des suggestions ou des commentaires constructifs, n’hésitez pas à nous en faire part en écrivant à l’adresse communique@uda.ca.

Salutations!

Votre trésorier,

Ghyslain Dufresne