Vous êtes ici

Partager sur

Pierre Curzi reçoit l’insigne de l’Ordre des francophones d’Amérique

21 Septembre 2017

L’acteur et chroniqueur Pierre Curzi recevait hier l’insigne de l’Ordre des francophones d’Amérique décerné par le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) lors d’une cérémonie tenue à l’hôtel du Parlement, à Québec, en présence de Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, de Pierre Boutet, président du CSLF et président de l’Ordre, du maire de Québec, Régis Labeaume, et de distingués invités, dont Sophie Prégent, présidente de l’Union des artistes qui avait soumis en avril la candidature du lauréat. Sophie était très heureuse qu’on reconnaisse l’immense contribution de Pierre qui s’est consacré au maintien et à l’épanouissement de la langue et de la culture francophones en Amérique. 

Contribution majeure en matière de protection de la diversité culturelle à l’international

Porté par son grand amour d’une langue claire, précise, vivante, Pierre Curzi, qui a présidé l’UDA de 1997 à 2007, s’est dédié corps et âme à sa promotion lorsqu’il était en politique, mais aussi en tant qu’artiste.

Alors qu’il était président de l’UDA, Pierre Curzi s’est impliqué dans la création en 1998 de la Coalition canadienne de la diversité culturelle qu’il a coprésidée de 1999 à 2007. Il a aidé le milieu culturel, tant francophone qu’anglophone, et de partout au Canada, à mettre en lumière les enjeux de la mondialisation et les risques d’uniformisation des cultures. Les actions menées pendant cinq années par la Coalition canadienne, en collaboration avec les gouvernements du Québec et du Canada, ont mené à la création de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles à l’UNESCO.

La contribution de Pierre Curzi à la création de ces deux entités s’avère fondamentale pour la protection de la culture dans ce qu’elle a d’unique. En effet, Pierre a travaillé pendant plusieurs années, de concert avec le coprésident et toute l’équipe de la Coalition canadienne, à convaincre 140 pays de la nécessité de protéger et de promouvoir la diversité culturelle.

Ce travail de fond a permis à l’UDA de jouer un rôle central au sein de la Fédération internationale des acteurs, dont il a été le vice-président de 2004 à 2007.

Pierre Curzi a laissé sa marque dans la dramaturgie québécoise à titre de comédien et dans une perspective plus large, dans le secteur culturel, et ce, au Québec, au Canada et à l’étranger, dans le cadre de ses activités connexes à son métier de comédien.

Encore aujourd’hui, il est un ardent défenseur de la langue française. Comme l’a souligné Éric Bouchard, directeur général et porte-parole du Mouvement Québec français et ancien attaché politique de Pierre alors qu’il était député de Borduas, dans sa lettre d’appui à la candidature du lauréat, « si Pierre Curzi a quitté la vie politique, son engagement à défendre la langue française et la culture québécoise et, de façon générale, la francophonie dans toute son américanité, est indéfectible ».

Ordre des francophones d’Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.


Pierre Curzi prenant la parole à l’hôtel du Parlement. À ses côtés, Diane Martin (debout), maîtresse de
cérémonie, Pierre Boutet, président du Conseil supérieur de la langue française et de l’Ordre des
francophones d’Amérique, Régis Labeaume, maire de Québec, et Luc Fortin, ministre de la Culture et
des Communications et responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française.

© Union des artistes


Le lauréat Pierre Curzi a prononcé une allocution à l’occasion de la remise de l’insigne de l’Ordre des
francophones d’Amérique.

© Union des artistes


De gauche à droite, les récipiendaires de l’insigne de l’Ordre des francophones d’Amérique par région
et du Prix du 3-juillet-1608 : Jules Boudreau (pour l’Acadie), Pierre Foucher (pour l’Ontario), Diagne
Gérin-Lajoie, directrice du Centre de recherches en éducation franco-ontarienne (CREFO), organisme
lauréat du Prix du 3-juillet-1608, Jane Moss (pour les Amériques), et derrière Mme Moss, Michel Dubé
(pour l’Ouest canadien), Angéline Martel (pour le Québec), Loïc Depecker (pour les autres continents)
et Pierre Curzi (pour le Québec).

© Union des artistes