Vous êtes ici

Partager sur

Parlons finance

5 Février 2016

REER, CELI, FERR, CRI... Démystifions tout ça!
 

REER
Le régime enregistré d’épargne retraite (REER), comme vous le savez, sert à épargner en vue de votre retraite, en plus de réduire votre impôt. Au moment de votre retraite, les REER sont imposables au fur et à mesure que vous les retirez. Dans la plupart des cas, il est avantageux de cotiser à un REER jusqu’à l’âge de 71 ans, puisque votre taux d’imposition est plus élevé que celui au moment de votre retraite.

La date limite pour cotiser à votre REER 2015 est le 29 février 2016.

CELI
Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est une option très intéressante d’épargne, libre d’impôt. En effet, toutes les sommes investies vous procurant des rendements et plus-values sont libres d’impôt. Ce véhicule d’épargne peut être priorisé à un REER, jusqu’à concurrence du maximum permis, si, au cours d’une année, votre revenu est plus bas, et que vous anticipez une hausse dans les années subséquentes. Votre déduction REER inutilisée pour une année est reportée aux années ultérieures.

Grâce au CELI, vous pouvez également investir l’excédent de revenus de retraite et continuer à obtenir des rendements libres d’impôt. Veuillez noter que le CELI a été haussé de 5 500 $ à 10 000 $ pour 2015, et il est encore temps de contribuer. Depuis  son introduction en 2009, vous avez droit à une contribution totale de 41 000 $, l’année 2015 comprise. Nous ne connaissons  pas encore la contribution qui sera permise en 2016.

CRI
Si vous avez accumulé des sommes dans un compte de retraite immobilisé (CRI), vous devrez le transférer dans un fonds de revenu viager (FRV) ou une rente viagère afin de pouvoir l’utiliser. Tout comme le FERR, le FRV comporte une limite minimale en plus d’une limite maximale. Cependant, le CRI vous permet de faire des retraits bien avant l’âge de votre retraite et de les transférer dans votre REER si cela s’avère avantageux.

FERR
Le fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) est le prolongement de votre REER. En effet, le FERR sert à retirer une partie des revenus accumulés dans votre REER au moment de votre retraite. Vous ne pouvez pas cotiser à un FERR, mais seulement y transférer votre REER. Vous devez convertir votre REER en FERR au plus tard le 31 décembre de l’année où vous avez 71 ans. Mais vous pouvez le faire n’importe quand avant l’âge de 71 ans. Tout dépend de votre situation. Il est important de savoir que, si vous omettez de convertir votre REER en FERR au moment opportun, vous devrez payer de l’impôt sur la totalité de votre REER.

Il faut noter que l’Agence du revenu du Canada (ARC) exige un retrait annuel minimum de votre FERR. Si vous retirez un montant supérieur au retrait minimum prévu, votre institution financière prélèvera des impôts immédiatement, lors du retrait, et vous versera le montant net après impôts. Le calcul du retrait minimum dépend de votre âge et de la valeur de vos placements. En 2015, le taux de retrait minimum a été réduit, à la suite du dépôt du budget fédéral. Une grille comparative de retrait est accessible sur le site de l’ARC; vous y trouverez sûrement des réponses à vos questions.

Enfin, soulignons que le FERR offre une croissance à l’abri de l’impôt.

Bien planifier cette transition vous permettra de tirer le maximum des avantages qui s’offrent à vous. Par exemple, si vous avez un ou une conjoint plus jeune que vous, vous pouvez reporter sur une plus longue période vos retraits et payer moins d’impôts. Parlez-en à votre comptable qui pourra évaluer l’option la plus avantageuse!

Plusieurs véhicules s’offrent à vous au moment de votre retraite. Par exemple, la Caisse de sécurité des artistes (CSA) offre un FERR avec les Fonds CSA dans lequel vous pouvez transférer vos placements que vous détenez dans votre REER de la CSA.

C’est en quelque sorte une continuation de votre REER. Les Fonds CSA offrent un bon rendement, des honoraires de gestion très concurrentiels (0,60% en moyenne).

Vous pouvez également opter pour un FERR auprès d’une autre institution financière ou encore pour une rente viagère auprès d’un assureur selon les dispositions offertes.

Une bonne planification financière est essentielle. Comme chaque personne a des actifs de natures différentes et une situation familiale propre, plusieurs scénarios sont possibles.

N’hésitez pas à consulter notre conseiller mobile, Jean-Guy Castonguay, qui pourra vous aider ou vous orienter vers la bonne ressource: 514-347-1628, poste 24639, ou, sans frais, 1-80 0 -361-8688, poste 24639.