Vous êtes ici

Partager sur

Ordre des francophones d’Amérique

9 Novembre

Fred Pellerin et Biz honorés par le Conseil supérieur de la langue française

L’Union des artistes félicite Fred Pellerin (récipiendaire en 2020) et Biz (récipiendaire en 2021), deux membres à qui le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) a décerné l’insigne de lOrdre des francophones d’Amérique lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 27 octobre dernier, au Palais Montcalm, à Québec, sous la présidence d'honneur de monsieur Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et ministre responsable de la Langue française, en présence de madame Alicia Despins, membre du comité exécutif de la Ville de Québec et conseillère municipale responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements, de monsieur Pierre Boutet, président du Conseil supérieur de la langue française, et de Jean-Michel Girouard, vice-président – Québec.

Sophie Prégent, présidente de l’Union des artistes, qui a soumis la candidature des deux récipiendaires, est heureuse qu’on reconnaisse la contribution de Fred Pellerin et de Biz au maintien et à l’épanouissement de la langue française et de la culture francophone sur le continent américain. « Nous ne sommes que huit millions dans une Amérique du Nord très majoritairement anglophone et nous devons nous battre toujours plus fort pour protéger notre culture et la diversité de toutes les voix qui la composent. Et à leur façon, Fred et Biz contribuent à faire de la langue française, la langue québécoise, une langue bien vivante, qui exprime ce que nous sommes comme peuple, une langue qui fait voyager notre culture, nos mots, nos contes, nos chansons. Bravo pour cet honneur des plus mérités. »

Fred Pellerin

Comme mentionné dans son communiqué, le CSLF a décerné cette distinction à Fred Pellerin « pour sa créativité à manier la langue française qui le distingue, pour son habilité à enrichir le conte québécois par divers recours langagiers et pour le rayonnement de son travail dans la francophonie. »

Avec six spectacles de contes, plusieurs collaborations avec l'Orchestre symphonique de Montréal et Kent Nagano, cinq livres-disques, trois scénarios de films, cinq albums de musique ainsi que des documentaires salués par la critique, Fred Pellerin a fait rayonner sa parlure dans nombre de pays de la Francophonie où il a tenu à ce jour plus de 4 000 représentations professionnelles. Des spectacles qui lui valent plusieurs prix et nominations. Cette langue qui le distingue le rend en quelque sorte universel, lui qui se fait un devoir de ne pas changer son verbe lorsqu’il est ailleurs.

Cette popularité en France l’a amené à collaborer avec l’équipe du dictionnaire Le Petit Robert pour une série de capsules mettant ses choix de mots à l'honneur. D’ailleurs, le Petit Robert des noms propres lui a fait une place dans ses pages en 2013. À Anne-Marie Dussault (11 juin 2013, 24/60), Fred Pellerin s’était dit très fier de figurer dans le dictionnaire :

« […] pouvoir rentrer chez Robert par c’te trail-là, c’est comme d’arriver dans un beau grand théâtre avec mes contes, d’arriver chez Robert avec les mots du village […], avec les mots qui germent dans ma tête, ben c’est très flatteur, car entrer chez Robert, c’est entrer dans le panthéon verbal et du vocabulaire. »

Biz

Biz a reçu cet insigne en raison de « son talent à jouer avec les mots dans une poésie innovante, pour sa promotion du français dans un style musical, et pour sa contribution à la vitalité de la langue française et à la sauvegarde du patrimoine linguistique québécois. »

En parallèle à sa carrière de rappeur au sein de Loco Locass, Biz a publié huit romans chez Leméac : Dérives (2010), La chute de Sparte (2011), Mort-Terrain (2014), Naufrage (2016), La chaleur des mammifères (2017), Cadillac (2018), Les abysses (2019), L'horizon des événements (2021) et un livre pour enfants, C'est Flavie (2018). En 2012, La chute de Sparte a reçu le Prix jeunesse des libraires du Québec et le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal. En 2015, Mort-Terrain a remporté le Prix littéraire France-Québec.

Biz participe à différents événements pour sauvegarder le patrimoine culturel et linguistique québécois. Il donne des conférences sur la langue française depuis plusieurs années dans les écoles secondaires, cégeps et universités ainsi que dans le milieu syndical. Pour lui, il est primordial que les Québécois soient patients dans leurs échanges en français avec les nouveaux arrivants qui maîtrisent parfois mal le français. Il a déjà déclaré en parlant de la langue française : « c’est une langue qui est riche, qui est belle, qui est accueillante, et on a le devoir de la partager ».

Soulignons que Biz s’est vu décerner, en 2018, le Prix de l’Association pour la santé publique du Québec – Promotion de la littératie et, en 2019, le mérites du français dans la culture (OQLF).

L’Ordre des francophones d’Amérique

L’Ordre des francophones d'Amérique est décerné depuis 1978. Ce sont habituellement sept nouveaux récipiendaires qui sont nommés à l'Ordre, soit deux pour le Québec et cinq pour l'Acadie, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents, et une organisation qui reçoit le Prix du 3-Juillet-1608. Toutefois, parce que le Conseil n'a pas été en mesure de souligner les contributions des récipiendaires de l'édition 2020 en raison de la situation sanitaire, les récipiendaires ont tous été honorés lors de la cérémonie du 27 octobre dernier.

© Stéphane Audet / Audet photo