Vous êtes ici

Partager sur

On ne peut rester silencieux

25 Février

Vous avez sans doute entendu le premier ministre François Legault hier, lors de son point de presse, affirmer avoir été plus prudent que la Santé publique en ce qui a trait à la réouverture des salles de spectacles et des théâtres.

C’est un point de presse qui nous a encore une fois laissés sur notre appétit. Nous nous serions attendus à une plus grande écoute pour notre secteur de la part de notre gouvernement.

Nous avions diffusé lundi dernier un communiqué conjoint avec la FNCC–CSN, la GMMQ, l’APASQ, l’AQAD, et TRACE dont l’objectif était d’interpeller le gouvernement pour qu’il fasse preuve de flexibilité et d’ouverture. Notre communiqué était en réaction aux avis de la Santé publique qui s’était montrée favorable à une ouverture des salles.

J’ai accordé lundi et mardi plusieurs entrevues à la télévision, à la radio et aux médias écrits à ce sujet.

D’ailleurs, d’ici à ce que nous ayons une date précise pour le retour des arts vivants, soyez assurés que nous poursuivrons nos représentations auprès du gouvernement et que nous maintiendrons nos démarches en collaboration avec nos partenaires habituels.

Les artistes, les créateurs, les musiciens et les techniciens ont fait de nombreux sacrifices depuis le début de la pandémie. Il est temps que le milieu culturel obtienne un signal clair de la part du gouvernement.

Tout en maintenant nos démarches, collectivement, nous vous tiendrons au courant des développements.

Votre présidente,

Sophie Prégent