Vous êtes ici

Partager sur

Nécessaires auditions

4 Novembre 2016

Au printemps dernier, je recevais un cri d’alarme de deux membres qui déploraient le nombre peu élevé d’auditions pour les productions des deux principaux théâtres de Québec, le Trident et la Bordée. Ces membres faisaient valoir qu’ils avaient choisi d’exercer leur métier dans la Capitale, que les producteurs ne sont pas si nombreux, que les autres compagnies de théâtre sont, en fait, des troupes qui donnent de l’emploi d’abord à leurs membres.

Ils constataient aussi que la production audiovisuelle est rare et ne réserve que peu de débouchés pour les interprètes. Les deux membres demandaient à l’Union d’exercer des pressions pour que nos deux théâtres institutionnels augmentent le nombre d’auditions et, pourquoi pas, tiennent des auditions élargies qui permettraient aux directeurs artistiques et aux metteurs en scène de voir plus de monde.

Il m’a d’abord fallu expliquer à mes camarades que l’audition fait partie du droit de gérance d’un producteur. A nulle part dans nos ententes collectives, il n’est question d’un nombre obligatoire de rôles qui devraient être l’objet d’auditions. Cela étant, il est certain qu’un théâtre qui reçoit de l’argent public a des devoirs envers sa communauté, particulièrement à Québec.

J’ai donc rencontré les directeurs des deux compagnies. Anne-Marie Olivier du Trident et Michel Nadeau, le nouveau directeur de la Bordée. Les deux sont très conscients de la situation des actrices et des acteurs dans la Capitale et du rôle que leur théâtre doit jouer pour favoriser l’emploi. Ils ont indiqué qu’il y a déjà des auditions qui se tiennent pour certains rôles mais qu’il y aurait sans doute possibilité d’en augmenter le nombre. Mais ce qui m’apparait le plus important, c’est leur ouverture à rencontrer les artistes. « Ma porte est toujours ouverte, disait madame Olivier, qu’ils viennent me voir, me parler de leur envie, du théâtre qu’ils ont le goût de faire, des metteurs en scène avec qui ils veulent travailler. Je suis toujours honorée que des artistes manifestent de l’intérêt pour le théâtre que je dirige ». Même discours chez Michel Nadeau qui précisait qu’il souhaitait que les metteurs en scène engagés à la Bordée choisissent des interprètes avec qui ils ne travaillent pas habituellement. Une façon de « rebrasser les cartes dans les distributions ».

En conclusion, les auditions sont nécessaires, il est souhaitable que leur nombre soit augmenté et l’Union est prête à faciliter l’accès aux interprètes lors d’éventuelles auditions élargies. Mais il appartient à chaque membre de faire sa propre promotion, de rencontrer les directeurs, les metteurs en scène et de manifester leur désir de participer activement à la vie théâtrale d’ici.

Accès-casting Québec

Le 23 septembre dernier avait lieu l’événement Accès-casting Québec. Dix duos d’acteurs de la section régionale de Québec présentaient, dans un exercice d’audition fictive, une scène livrée devant caméra et en présence de directeurs de casting et de quelques agents d’artistes. Accès-casting est un événement organisé par les agents d’artistes Mona Portelance, Valérie de Launière et François Legault, membres de l’Association québécoises des agents artistiques (AQAA), en collaboration avec Lucie Robitaille, Nathalie Boutrie, Daniel Poisson et Pierre Pageau membres de l’Association des directeurs de casting du Québec (ADCQ). Le but de l’exercice est de « démocratiser le processus d’audition et d’offrir la chance à des comédiens n’y ayant pas souvent accès, de se faire voir ».

La journée d’auditions été très stimulante selon les témoignages que j’ai pu recueillir. Les acteurs étaient enchantés de présenter leur travail dans une atmosphère respectueuse et chaleureuse. Un agent d’artistes m’a exprimé sa satisfaction devant la qualité des scènes présentées. « Les interprètes étaient talentueux, les extraits étaient préparés avec sérieux et professionnalisme. L’exercice a été tellement concluant qu’il sera repris l’an prochain. »

Les promoteurs d’Accès-casting ont tenu à remercier l’Union des artistes pour la diffusion de l’activité et le Festival de cinéma de la Ville de Québec pour la qualité de son accueil.


Pour consulter toutes les nouvelles de Québec