Vous êtes ici

Partager sur

Mise en place d’une coopérative d’accès au travail

8 Mars 2019

Les auditions : un dossier actif et prioritaire pour l’UDA 


Ceux et celles d’entre vous qui étaient présents lors de l’assemblée générale du 25 novembre dernier le savent déjà, l’Union des artistes travaille depuis plus d’un an à la mise sur pied d’un projet novateur et d’envergure pour favoriser l’accès aux rôles en accroissant le nombre d’auditions. Entre mars et décembre 2018, nous avons effectué une série de rencontres avec des joueurs clés du milieu : diffuseurs, producteurs, directeurs de casting et agents d’artistes afin de vérifier des hypothèses et de tester leur intérêt pour les services proposés par la coopérative d’accès au travail. Certains d’entre vous ont d’ailleurs été personnellement consultés.

Cette démarche a permis d’établir qu’il y a bien une demande pour un service d’auditions clé en main abordable et flexible. Tous ont confirmé leur intérêt à organiser ou à participer à davantage d’auditions, mais les obstacles financiers et logistiques sont nombreux et les options existantes présentent des irritants importants.

Notre objectif est de définir une offre distinctive qui réponde précisément à ces éléments pour prendre naturellement sa place dans le marché. Une présentation synthèse de ce projet de coopérative d’accès au travail conçu et développé par l’UDA est accessible en cliquant ici.

En septembre 2018, des rencontres ayant comme objectif de présenter ce projet ont eu lieu avec des fonctionnaires du gouvernement du Québec. Après l’élection du 1er octobre 2018, des discussions ont également eu lieu avec la nouvelle ministre de la Culture et des Communications, madame Nathalie Roy, et des membres de son cabinet.

D’autres rencontres avec des représentants du ministère du Patrimoine canadien ainsi qu’avec de nombreux partenaires potentiels pour ce projet ont également eu lieu, et de nouvelles rencontres devraient se tenir prochainement.

Crédit d’impôt pour favoriser l’organisation d’auditions

De plus, dans le cadre de nos démarches entreprises auprès du gouvernement du Québec et avec le même objectif de faire augmenter le nombre d’auditions, nous avons transmis le 14 février dernier au ministre des Finances du Québec, M. Éric Girard, une lettre dans le cadre des consultations prébudgétaires. Nous demandons notamment une amélioration du crédit d’impôt remboursable pour la production cinématographique et télévisuelle québécoise pour y ajouter une bonification du taux du crédit d’impôt pour les dépenses liées à la tenue d’auditions. Cela aurait aussi un impact positif sur le nombre d’auditions organisées par les équipes de production au Québec et conséquemment sur l’accès au travail pour les artistes.

Actions de l’UDA en matière d’accessibilité au travail

Ce projet de coopérative d’accès au travail s’inscrit dans les démarches entreprises par l’UDA au cours des dernières années dans le dossier de l’accessibilité au travail, un dossier prioritaire pour l’UDA.

Je rappelle que les membres réunis lors de l’assemblée générale annuelle du 27 novembre 2016, qui avaient discuté de la problématique entourant la rareté des auditions, avaient demandé à l’UDA d’organiser une assemblée portant spécifiquement sur ce sujet.

J’ai pris ce dossier en charge avec les membres du comité sur l’accessibilité au travail. L’une des premières actions de ce comité a été d'organiser des rencontres avec des personnes représentant les divers maillons de la chaîne impliqués dans le processus des auditions, et ce, autant dans le secteur de l'audiovisuel (cinéma, télévision, Web, publicité) que dans celui des arts de la scène.

Ont participé à ces rencontres :

  • des agents d'artiste;
  • des directeurs et directrices de casting;
  • des réalisateurs et réalisatrices;
  • des représentants de compagnie de théâtre et la directrice de la Quebec Drama Federation;
  • des dirigeants du Fonds des médias du Canada et de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).

Fructueuses, les discussions ont permis aux membres du comité de bien cerner les enjeux ayant un impact sur le travail de plusieurs intervenants impliqués dans le processus des auditions.

Les résultat de ces discussions ont été présentés lors d’une importante assemblée d’information tenue par les membres du comité sur l’accessibilité au travail le lundi 19 juin 2017, à laquelle ont participé 286 membres de l’UDA ainsi qu’une dizaine de directeurs de casting.

Depuis cette assemblée, beaucoup de travail a été fait.

En effet, du côté des arts de la scène, on a constaté des avancées importantes en cette matière.  

Soulignons notamment que la compagnie Duceppe a instauré en 2018 des auditions annuelles ouvertes aux comédiens professionnels. En lançant l’invitation sur les réseaux sociaux et dans les médias, la direction de la compagnie était loin de se douter qu’elle recevrait 974 candidatures. Elle en retenu 60 pour les auditions. Des 60 interprètes qui ont auditionné, 17 étaient issus de la diversité. Et 7 interprètes (sur les 60) ont été retenus pour une deuxième audition ‒ audition spécifique ‒ pour laquelle ils ont préparé un extrait d’une pièce de la saison en préparation. Pour souligner cette initiative de la compagnie Duceppe, qui met en lumière de nouveaux talents en plus de favoriser une plus grande diversité culturelle, l’UDA lui a remis son premier prix Mosaïque en décembre dernier.

Ce travail intensif effectué au cours des derniers mois porte ses fruits et l’UDA, qui poursuivra ses efforts en ce sens, vous tiendra informés des développements.

Sophie Prégent
Présidente de l'UDA


Pour consulter tous les mots de la présidence