Vous êtes ici

Partager sur

L’UDA perd l’un de ses membres, le comédien Pascal Rollin

19 Août

C’est avec tristesse que l’Union des artistes a appris le décès de l’un de ses membres, le comédien Pascal Rollin, décédé le 16 août, à 81 ans. L’UDA offre ses plus sincères condoléances à ses proches et sa famille artistique qui l’a côtoyé tout au long de sa carrière, qui s’est échelonnée sur quelque soixante années.

Né en 1940, Pascal Rollin a étudié au Conservatoire d’art dramatique du Québec, à Montréal, puis s’est perfectionné auprès de Henri Norbert, qui enseignait l’art dramatique parallèlement à son rôle dans Les enquêtes Jobidon, et de Madame Audet, qui donnait des cours d'art dramatique, de phonétique corrective avancée et de pose de voix. Comédien au parcours éclectique, Pascal Rollin a joué autant au théâtre qu’à la télévision, dans des téléromans populaires, dans des télé-théâtres et des téléséries, avec des incursions au cinéma.

Au petit écran, il a joué dans près d’une trentaine de productions et a incarné plusieurs rôles marquants, dont le plus récent, celui de Monseigneur Fabre dans Les pays d’en haut, réalisé par Sylvain Archambault. Pascal Rollin s’est fait connaître notamment dans Le paradis terrestre dans le rôle du curé Dalpé, puis dans Les forges de Saint-Maurice dans le rôle de Monsieur de Vézin à la fin des années 1960 et début des années 1970, avant de jouer dans le populaire téléroman Rue des Pignons dans lequel il a joué le personnage de Jacques. Puis il a enchaîné plusieurs rôles dans des émissions qui ont également marqué la télévision québécoise, comme Montréal P.Q. (le vicaire Cloutier), Le clan Beaulieu (Patrice Beaulieu), L’Or du temps (Jacques Léonard), La maison Deschênes (Tanguay), Belle Rive (curé Carignan) et Sous un ciel variable (Denis Morency); on a aussi pu le voir dans les téléséries Paparazzi (Mgr Langlois) et Scoop (Éric Mondour).

Homme de théâtre, Pascal Rollin a foulé les planches de plusieurs théâtres, dont le Gésu, le Quat’sous, le Théâtre Longue vue, Compagnie Jean-Duceppe, la Nouvelle Compagnie Théâtrale,  le Théâtre du Rideau Vert, le Théâtre du Nouveau Monde, le  Théâtre Bois de Coulonge, le Théâtre des Cascades et le Théâtre Sans Fil; il a joué Céleste dans L’Auberge des morts subites, Oxenstierna dans L’Abdication, Maître Bridaine dans On ne badine pas avec l’amour, Jonas Châteaufort dans Chacun son tour, l’ours dans L’Ours, Dorante dans L’Heureux stratagème, Théramène dans Phèdre, l’Inquisiteur dans Galilée (Robert Lepage), Dr Prentice dans Les fiancés de l’armoire à linge, Bill, Marven et Sidney dans Suite californienne (Robert Lepage) et Aragorn dans Le Seigneur des anneaux.

Enfin, Pascal Rollin a fait des incursions au cinéma et a joué dans Le Confessionnal de Robert Lepage, dans Jésus de Montréal de Denis Arcand et dans Savior de Predrag Antonijevic, un drame de guerre qui mettait en vedette Dennis Quaid.

 

© Photo Pascal Rollin : Stéphane Dumais (2011)