Vous êtes ici

Partager sur

Les membres ont entériné l’entente de principe UDA-AQPM

19 Décembre 2019

Retour sur les négociations

En décembre 2018 débutaient les négociations entre l’UDA et l’AQPM afin de renouveler l’entente collective UDA-AQPM – Artistes interprètes.

Après une vingtaine de séances de négociation, les parties sont arrivées à une impasse au début du mois de novembre 2019, notamment en ce qui concerne la cadence de travail sur les plateaux. Le 21 novembre 2019, l’UDA rencontrait ses membres afin d’obtenir un mandat lui permettant d’exercer des moyens de pression sur les plateaux de tournage, mandat obtenu à l’unanimité.

Parallèlement à ces moyens de pression, les négociations se sont poursuivies dans la première semaine de décembre, cette fois-ci en présence d’un médiateur, afin d’aider les parties à trouver un terrain d’entente.

Après trois journées de médiation intensive, les parties sont parvenues à une entente de principe le 6 décembre 2019.

Faits saillants de l’entente de principe

L’entente de principe a été présentée aux membres de l’UDA le 17 décembre 2019 lors de l’assemblée sectorielle tenue à cet effet et entérinée à la très grande majorité. Cette entente de principe contient certaines dispositions visant à ralentir la cadence de travail sur les plateaux de tournage et à améliorer les conditions de travail des artistes.

Voici quelques faits saillants de l’entente de principe :

  • interdiction de tourner la répétition sur les plateaux de tournage;
  • bonification de la période de repos entre 2 journées de travail : 11 heures pour la télévision. Cette période de repos sera de 12 heures pour toute présence sur le plateau de plus de 16 heures;
  • bonification des heures supplémentaires;
  • instauration de délais pour la livraison concernant les textes et les horaires :
    • cinéma : 21 jours pour les textes et 18 jours pour les horaires,
    • autres enregistrements dramatiques (ex. : téléséries et téléromans) : 18 jours (texte à 80 % et horaire complet),
    • quotidiennes : 7 jours pour les textes et les horaires;
  • introduction de dispositions visant à contrer le harcèlement;
  • encadrement des conditions de tournage des scènes de nudité et des scènes à connotation sexuelle sur les plateaux de tournage.

Les équipes de négociation de l’UDA et de l’AQPM travailleront au cours des prochaines semaines à la rédaction finale de tous les textes de l’entente collective.

Il est clair que si nous sommes parvenus à introduire ces nouvelles règles dans l’entente collective, c’est que vous étiez nombreux à la dernière assemblée sectorielle à faire valoir votre opinion et votre position.

Votre mobilisation a porté ses fruits.

L’important sera, au moment opportun, de faire respecter la nouvelle entente à la lettre et, pour ce faire, nous aurons assurément besoin de votre collaboration.

Dès qu’un problème surviendra et qu’une des nouvelles règles ne sera pas respectée, nous vous prions de nous en faire part le plus rapidement possible, afin que nous puissions agir avec diligence.

Vous n’avez pas à intervenir directement auprès du producteur; il revient à l’UDA de le faire.

C’est à l’Union de faire le travail.

L’entrée en vigueur de la nouvelle entente collective est prévue au début de février 2020 et elle aura une durée de 3 ans.

Toutefois, certaines dispositions entreront en vigueur en mai 2020.

Une fois les textes finaux rédigés et l’entente signée, un autre communiqué sera alors diffusé, et décrira de façon détaillée toutes les nouvelles dispositions de l’entente collective UDA-AQPM – Artistes interprètes sur notre site Web qui sera mis à jour en conséquence.


Votre présidente,
Sophie Prégent


Pour consulter tous les mots de la présidence