Vous êtes ici

Partager sur

Le grand Michel Dumont nous quitte

25 Août 2020

L’Union des artistes apprenait avec tristesse le décès du comédien Michel Dumont, décédé le 13 août des suites d’un cancer, à 79 ans. Nous offrons nos sincères condoléances à ses proches et à sa grande famille artistique qui l’a côtoyé tout au long de sa carrière, avec une pensée particulière pour l’équipe de la compagnie Duceppe où il a œuvré comme directeur artistique pendant 27 ans.

Pour Sophie Prégent, présidente de l’UDA, Michel Dumont fait partie des grands. « C’est un grand  homme dans tous les sens du terme. C’est une nature généreuse, un bon vivant et un grand acteur qui s’est éteint, mais c’est une génération qui nous a quittés! Nous acteurs, nous nous retrouvons en quelque sorte orphelins, car Michel Dumont est, pour moi, irremplaçable. Adieux ami. »

Ce grand acteur au parcours impressionnant a incarné de nombreux personnages marquants, tant au théâtre qu’à la télévision, avec quelques incursions au cinéma, qui lui ont valu plusieurs prix.

Né en 1941, à Kénogami (aujourd’hui Saguenay), Michel Dumont a d’abord fait son cours classique (1955-1963) pour ensuite faire des études en lettres à l’Université de Montréal (1963-1966). C’est dans un festival de théâtre amateur au Saguenay―Lac Saint-Jean qu’il a eu la piqûre pour le théâtre.  

Pour toute une génération, il est Fantoche, de l’émission jeunesse Picotine, diffusée à Radio-Canada de 1972 à 1975. Pour d’autres, il est l’acteur qui a joué dans des téléséries marquantes, comme Yamaska (prix Gémeaux en 2012 et 2013), Omertà et Omertà II, la loi du silence (prix Gémeaux en 1998) (téléséries en 1997 et 1998), Bunker, le Cirque (prix Gémeaux en 2003), ainsi que dans la populaire émission Des dames de cœur (1986-1989, personnage de Gilbert Trudel) et Monsieur le ministre dans le rôle titre (1982-1986). On l’a aussi vu dans dans Providence (2008-2011), dans la télésérie Urgence (1995-1996) où il incarnait le Dr Yves Perras, en plus de jouer dans Rumeurs (2004) et, plus récemment, en 2017, dans quelques épisodes de Victor Lessard. De 1978-1981, il a joué dans le célèbre Race de monde de Victor-Lévy Beaulieu.

Au cinéma, il a joué entre autres dans Cargo, le premier long-métrage de François Girard (1990), Laura Cadeux… la suite de Denise Filiatrault (1999), Café de Flore de Jean-Marc Vallée (2011) et Omertà (2011).

Mais on associe tout naturellement Michel Dumont au théâtre, lui qui a assuré la direction artistique de la compagnie Duceppe de 1991 à 2018. Rappelons qu’il a commencé sa carrière au théâtre Le Trident, à Québec, en 1971, où il a joué l’officier McDonald dans la pièce Charbonneau et le chef dans une mise en scène de Paul Hébert, qui le dirigera à plusieurs reprises au cours de sa carrière. Dans cette mouture de Charbonneau et le chef, Jean Duceppe y incarne alors Maurice Duplessis. Cette pièce sera reprise deux fois chez Duceppe et Michel Dumont y interprétera cette fois l’un des deux protagonistes, monseigneur Charbonneau, encore une fois sous la direction de Paul Hébert en 1985-1986, puis dans une mise en scène de Claude Maher, en 2003-2004. En 1986, il jouait avec Jean Duceppe, son mentor.

Michel Dumont a joué autant dans des pièces du répertoire québécois et nord-américain que celles du répertoire classique. Travailleur infatigable, il a traduit ou cotraduit avec Marc Grégoire 19 pièces de théâtre, a joué dans 75 productions, dont 34 productions alors qu’il était directeur artistique chez Duceppe, que ce soit chez Duceppe même, au TNM, au Théâtre du Rideau Vert, au Quat’Sous. Il a notamment joué dans des pièces de Serge Boucher, Jean-Rock Gaudreault, Jean-Marc Dalpé, Frédéric Dubois, Steve Galluccio, Antonine Maillet, Michel Tremblay, Ronald Harwood, Henrik Ibsen, Arthur Miller, Peter Shaffer, Neil Simon, Tennessee Williams, Shakespeare, George Bernard Shaw, et Tchekhov.

Avec Paul Hébert et Jean Duceppe, Michel Dumont partageait le désir de joindre le public québécois avec un théâtre qui l’émeut, qui le confronte, qui le fait rire, bref un théâtre qui lui parle, en mettant également de l’avant la  dramaturgie et la langue québécoise. Nombre de jeunes auteurs québécois ont vu leurs œuvres présentées chez Duceppe grâce à Michel Dumont qui a présenté 44 créations québécoises, dont « deux saisons complètes d’auteurs québécois » pouvait-on lire sur la page Facebook de Duceppe.

Enfinm Michel Dumont a reçu plusieurs distinctions pour souligner sa carrière exceptionnelle et sa contribution au théâtre : en 2019, il était nommé membre de l’Ordre du Canada et, en 2013, officier de l'Ordre national du Québec; en 2001, il recevait un doctorat honoris causa de l’Université du Québec à Chicoutimi.