Vous êtes ici

Partager sur

L’art de doubler

6 Septembre 2019

Comédienne depuis 35 ans, élue au conseil d’administration depuis mars dernier, et maintenant nouvelle responsable de la commission sur le doublage, j’exerce mon métier derrière un micro ou à diriger mes camarades sur les plateaux de doublage.

Le DOUBLAGE! J’avoue que, à ma sortie du conservatoire, je n’avais aucune idée que cette facette du métier existait! Un stage en formation continue m’y a menée. Se glisser dans la peau d’un personnage sur un visage qui n’est pas le sien. Tenter sur le vif de capter et transmettre les émotions d’un grand acteur ou d’une grande actrice américaine au public québécois.

Faire des voix sur des dessins animés, des séries ou des longs-métrages est bel et bien un art, mais un art discret qui se fait dans l’ombre.

Mais le doublage fait au Québec doit faire face à de nouveaux défis : les studios d’enregistrement qui apparaissent sur tous les continents, la disparition du DVD et l’apparition des géants du Web nous poussent à trouver de nouvelles solutions pour que notre industrie demeure bien vivante.

Lors d’une assemblée sectorielle tenue le 17 mars 2015, les membres de l’UDA, secteur doublage, on consenti à une baisse d’environ 20 % de leurs tarifs pour être plus concurrentiels. 

La commission sur le doublage, constituée de membres de l’UDA (Eloi ArchamBaudoin, David Laurin, Fayolles Jean Jr et Catherine Bonneau) et de membres de l’ANDP (Association nationale des doubleurs professionnels), travaille sans relâche pour la pérennité de notre industrie.

C’est avec fébrilité et enthousiasme que j’ai accepté de prendre la tête de la commission. J’espère être à la hauteur de mes prédécesseurs, qui ont travaillé dur pour redonner du souffle à l’industrie du doublage au Québec. Ils ont toute mon admiration.

J’adore mon métier de doubleuse et de directrice de plateau. Je veux donc m’assurer que le secteur du doublage continue de croître pour que tous les acteurs et actrices qui le désirent puissent le pratiquer.


Natalie Hamel-Roy
Membre du conseil d'administration de l'UDA et responsable de la commission sur le doublage
© Marili Levac