Vous êtes ici

Partager sur

Lancement officiel du RAM : de nombreux artistes répondent présent!

13 Octobre 2017

C’est lors d’un 5 à 7 tenu à MaBrasserie, dans Rosemont, le 10 octobre, qu’a été lancé officiellement le Regroupement des artisans de la musique (RAM), événement qui a réuni quelque 85 artistes et des représentants de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ), de la Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec (SPACQ) et de l’Union des artistes (UDA).

Le porte-parole du RAM, David Bussières, connu également comme membre du duo Alfa Rococo, a profité de cette rencontre de mobilisation pour présenter les trois axes de la plateforme du RAM et résumer les actions entreprises au cours des derniers mois.

David a déclaré que, « en ce moment, malgré tout le chaos qui règne dans le secteur de la musique, il y a une chose qui est belle : il y a une espèce de table rase. Toutes les options sont envisageables. C’est le temps ou jamais d’utiliser notre voix pour que le modèle ressemble un peu plus à notre vision. »

La plateforme présente une trentaine de propositions qui vise à trouver des solutions concrètes aux problématiques auxquelles les artisans de la musique font face actuellement. « Il y a des enjeux importants qui commencent à devenir très sérieux, a mentionné David. La contribution des fournisseurs d’accès Internet (FAI) entre autres. Plusieurs associations travaillent pour ça. Mais le jour où il va y avoir 500 artistes, 1000 artistes, 2000 artistes derrière nous, ça va avoir un réel impact. C’est pour ça que votre voix compte, votre voix est essentielle. »

Le RAM poursuit ses actions, fort d’un comité de direction très engagé et formé bien sûr du porte-parole, David,  et des artistes Florence K, Gaële, Jipé Dalpé, Stéphane Bergeron et domlebo, ainsi que de Luc Fortin, président de la GMMQ, Marie-Josée Dupré, directrice générale de la SPACQ, et Pierre Blanchet, directeur du Service aux membres et des communications de l’UDA.  

David s’est dit heureux de voir que la mobilisation prend forme. « Je ne m’imaginais pas qu’on aurait si vite cette voix-là, qu’on deviendrait un incontournable des tables de discussions. Et plus ça va, plus je suis convaincu de la pertinence du RAM, de l’importance de donner aux artisans de la musique une voix forte. Plusieurs personnes nous demandent comment elles peuvent s’impliquer. Pour l’instant, on vous demande juste d’être là quand on a besoin de vous. Vous êtes la force du nombre. C’est notre plus grande force ». 


David Bussières lors du lancement du RAM qui avait lieu à MaBrasserie le 10 octobre dernier.
© Gaële