Vous êtes ici

Partager sur

Là où nous sommes

30 Septembre 2015

Pour revenir à L'infolettre de l'Union, cliquez ici.

 

Syndicat : groupement constitué pour la défense d'intérêts professionnels.

Groupement : action de réunir en groupe des personnes; fait d'être groupé.

Au moment de remettre cet édito, on est au lendemain des Gémeaux (ou tout comme) et les plateaux ont repris le travail à un rythme de croisière assoupli et acceptable.

Merci, merci. Merci.

Cependant, je sais ceci : on est à la croisée des chemins. Une étape est derrière nous et une nouvelle s'amorce.

À partir de maintenant, il faut apprendre à faire les choses autrement. Et ensemble. Pas le choix. Écosystème fragile, et trop petit. Au Québec, on est tricotés serrés. Donc, bienvenue aux artistes, aux artisans, aux producteurs, aux diffuseurs, et aux instances politiques. Au Québec, on a de l'ambition.

Concrètement ça veut dire faire comme le saumon, remonter le courant et faire le chemin inverse jusqu'à l'octroi des subventions et des licences, pour s'adresser aux bonnes personnes. Oui, jusque-là.

La job. Un long chemin à parcourir en conviendrez-vous. Mais je suis confiante. Je sens un mouvement, une certaine disponibilité et un désir de faire mieux. Et oui, je sens le « groupement » qui fait entendre sa voix.

Aux Gémeaux, vous étiez mille (j'exagère peut-être) à prendre position, à me parler, à vouloir vous impliquer, à m'encourager, à me donner votre avis, à m'offrir votre aide, bref, je vous sentais interpellés et engagés. Ouf. Fait beaucoup de bien. Respire Sophie.

Mandat de négociation : pouvoir conféré à un syndicat d'agir au nom de ses membres en vue du renouvellement d'une entente collective.

Sectorielle : assemblée des membres inscrits à un secteur particulier et dont l’objet est de confier un mandat de négociation, d’accepter ou de rejeter l’entente de principe et de voter, le cas échéant, des moyens de pression pour y parvenir.

Dit autrement, on vous convoque pour connaître les enjeux auxquels vous faites face et sur lesquels on doit travailler en vue d'améliorer la prochaine entente.

L'entente collective dont il est question ici est celle conclue avec l'AQPM (Association québécoise de la production médiatique). En 2006, à l'assemblée sectorielle convoquée dans le but d'obtenir un mandat de négociation, 55 membres se sont présentés. En 2012, il y en avait 25. Majoritairement des artistes qui font de la figuration. C'est peu. Bien sûr, plusieurs d'entre vous ont des agents qui s'occupent de leurs affaires et qui les informent. Bien sûr, il y a le manque de temps, et la vie qui va trop vite, etc. Mais pour être tout à fait honnête, ce lien fragile, ténu, voire presque inexistant entre vous et nous nous manquait, me manquait terriblement.

Alors ce vent qui balaie le passé m'insuffle élan et courage. Vous vous êtes manifestés, et nous serons meilleurs. Cette entente, loin d'être négligeable, est celle qui génère le plus de revenus pour nos membres : presque 70 millions par année. J'étais à la table de négociation en 2006, et j'y étais aussi en 2012. Ça été mon école, ma porte d'entrée à l'Union. Je le répète, je sais qu'il existe des solutions. Et je sens, pour l'instant du moins, une part de bonne volonté assez généralisée ma foi. Alors je vous consulterai le plus souvent possible pour garder solide le lien, et je vous tiendrai au courant régulièrement par les voies de l'Union. Finalement, de cette expérience humaine pénible et difficile, je pense... oserais-je le dire....

Enfin.

 

Pour revenir à L'infolettre de l'Union, cliquez ici.


Pour consulter tous les mots de la présidence