Vous êtes ici

Partager sur

Ententes du doublage : hausse et prolongation

26 Octobre 2018

L’Union des artistes et l’Association nationale des doubleurs professionnels (ANDP) ont convenu de prolonger les ententes du doublage (celle des artistes interprètes et celle des directeurs et directrices de plateau) jusqu’au 30 septembre 2019, avec les modifications suivantes, applicables dès le 16 octobre 2018.

Interprètes :

  • Hausse des tarifs de 2 %.

Directeurs et directrices de plateau :

  • Hausse des tarifs de 2 %.
  • Amélioration des dispositions liées au visionnement pour établir la distribution lorsque le directeur doit le faire à la maison de doublage (article 7-1.03) :
    • celle-ci lui fournit un ordinateur lié au Web, près de la pièce de visionnement,
    • elle lui fournit un texte en format électronique permettant une recherche dans le corps du texte, dans la pièce de visionnement,
    • elle lui paie une heure par visite jusqu’à concurrence de trois,
    • elle lui paie en plus une heure chaque fois qu’il doit se représenter à la demande de la maison de doublage

De plus, l’ANDP nous a informés que des démarches sont en cours pour concevoir un site sécurisé qui permettrait éventuellement à nouveau le visionnement à domicile tout en répondant aux normes de sécurité imposées par leurs clients.

  • En contrepartie les directeurs et directrices ont accepté une modification à l’article 6-1.03 : dorénavant, les deux premières heures de convocation sont non fractionnables et payables à la demi-heure près, alors qu’auparavant c’était le cas pour les quatre premières heures.

Depuis 2016, les cachets des artistes (interprètes et directeurs) ont connu une baisse importante. L’UDA et l’ANDP ont convenu de collaborer pour chercher à comprendre les causes de cette baisse et voir la possibilité d’y remédier. Un comité bipartite a été mis sur pied à cet effet. Il convient de souligner que, depuis la mise en vigueur des ententes précédentes (2015-2017), les deux parties ont accès aux mêmes données sur les cachets, qu’elles partagent dans le but de travailler à une analyse objective.

Enfin, les deux associations se sont engagées à inclure dans les deux ententes collectives, d’ici le 1er décembre 2018, une politique pour contrer le harcèlement.

L’ensemble de ces mesures a été approuvé à l’unanimité par les membres réunis en assemblée le 11 octobre 2018.