Vous êtes ici

Partager sur

Edgar Fruitier reçoit le Mérite du français dans la culture

1 Avril 2015

La langue est un formidable outil de transmission de la culture. Et l’Office québécois de la langue française (OQLF) le soulignait de belle façon le 26 mars dernier à l’occasion de la Soirée des Mérites et des prix Francopub en décernant le Mérite du français dans la culture à Edgar Fruitier, le comédien, l’animateur et le mélomane.


Celui dont le rire franc et contagieux est reconnaissable entre tous s’est dit « étonné, mais agréablement surpris, et touché, de recevoir ce prix », qui est remis à une personnalité du milieu culturel dont les activités concourent à la vitalité et à l’enrichissement de la culture de langue française et contribuent à l’usage et à la mise en valeur du français.

En 60 ans de carrière, celui qui a joué dans plus de 200 pièces de théâtre, les classiques, les modernes et les auteurs québécois, sans compter les téléromans et les téléséries ayant marqué l’imaginaire des Québécois, a oeuvré à transmettre sa passion de la musique classique et de l’opéra, notamment à Radio-Canada, comme animateur et chroniqueur, et à travers la publication de la série des coffrets Les Grands Classiques d’Edgar.

Il a marqué trois générations de jeunes téléspectateurs. Celui qui a interprété Loup-Garou, personnage de célèbre émission La boîte à surprises puis du Pirate Maboul, est la voix française du célèbre Monsieur Burns de l’émission Les Simpson, depuis 25 ans.

Mentionnons que ce prix est décerné par l’OQLF en collaboration avec l’Union des artistes (UDA), l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC). Denis Mercier, alors premier vice-président qui représentait l’UDA, s’est réjoui que ce prix soit remis à Edgar Fruitier, « un artiste passionné qui prend plaisir à jouer avec les mots ».

Par plus d’information sur la Soirée des Mérites et des prix Francopub : www.oqlf.gouv.qc.ca.

Sur la photo : M. Edgar Fruitier, alors qu’il reçoit le Mérite du français dans la culture 2015 au Centre des sciences de Montréal, prix qui est assorti d’une bourse de 10 000 $.