Vous êtes ici

Partager sur

Du nouveau au conseil d’administration de l’UDA

16 Décembre 2016

Merci à Karen Racicot

Karen Racicot démissionnait le 19 octobre 2016 comme membre du conseil d’administration de l’Union des artistes, section régionale de Toronto.

Élue en 2011 et en 2015, Karen a siégé au comité de négociation de l’entente avec l’Association des producteurs conjoints (APC) pour les annonces publicitaires traditionnelles, en 2009-2012, et au comité de négociation pour l’entente avec l’APC pour les annonces sur l’Internet et dans les nouveaux médias, en 2010-2015. Elle a également été membre substitut au comité permanent d’éthique.

Karen a toujours eu à cœur le développement du marché du travail et l’accès au travail pour les artistes, en particulier ceux de la région de Toronto. Elle a toujours été préoccupée par l’absence, en Ontario et dans les autres provinces au Canada, d’une loi sur le statut de l’artiste au niveau provincial semblable à celle du Québec qui encadre la négociation de bonne foi avec les producteurs.

Le conseil d’administration la remercie pour son apport à l’UDA durant toutes ces années.

L’avis de cooptation pour le poste de Karen sera envoyé au début 2017.

Le CA de l’UDA accueille une nouvelle membre

Les membres du conseil d’administration (CA) de l’Union des artistes ont accueilli avec plaisir une nouvelle membre au sein du CA, Tania Kontoyanni, à titre d’administratrice de la catégorie Acteurs. Tania a été nommée lors de la séance du conseil qui s’est tenue le 10 décembre. Elle succède à Brigitte Morel qui avait démissionné le 15 août dernier.

Connue de toute une génération pour son rôle d’Angélique dans Watatatow et dans les rôles d’Embellena et Matutak dans Kaboum!, Tania a joué dans nombre de téléromans et téléséries, notamment Lobby et Lance et compte : la reconquête, télésérie réalisée par Jean-Claude Lord, Le Sorcier par Jean-Claude Labrecque, Toute la vérité (an 5) par Lyne Charlebois, et Nouvelle adresse (an 2) dans les épisodes réalisés par Raphaël Ouellet et Louise Archambault.

Au théâtre, elle a joué en anglais, notamment dans Cheech on the Chrysler guys are in town, au Théâtre Centaur, et en français dans Je ne suis pas en retard au Théâtre d’aujourd’hui, et au Théâtre du Nouveau Monde dans Le tour du monde en 80 jours et La savetière prodigieuse, pour ne nommer que ces pièces.

Tania, qui a aussi fait du doublage et de la narration, a été la porte-parole de plusieurs causes au cours des dernières années, en plus de donner des conférences, entre autres pour l’Institut du nouveau monde à la Grande Bibliothèque, conférence qui portait sur la culture québécoise sous l’influence du pluralisme culturel et religieux.

Sa riche expérience et son parcours éclectique profiteront certainement à l’Union des artistes.