Vous êtes ici

Partager sur

Décès de Lise Le Bel, animatrice et ancienne administratrice de l’UDA

10 Avril 2018

C’est avec une grande tristesse que l’Union des artistes a appris le 8 avril le décès de Lise Le Bel, journaliste et animatrice d’émissions d’économie et d’affaires publiques, emportée par un cancer fulgurant à l’âge de 71 ans. L’UDA offre ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et à la grande famille artistique, en particulier les animateurs et les journalistes qui ont côtoyé Lise au cours de sa longue carrière.

« L’Union perd aussi l’une de ses anciennes administratrices, souligne Sophie Prégent. Lise s’est impliquée durant plusieurs années au sein de l’Union, alors qu’elle était une toute jeune membre de l’UDA. » En effet, devenue membre en 1976, Lise Le Bel a été élue pour la première fois au conseil d’administration de l’UDA en 1978, pour y siéger jusqu’en 1983. « Réélue en 1994, Lise, qui était reconnue pour connaître ses dossiers à l’UDA, a été nommée secrétaire générale en 1996, poste qu’elle a occupé jusqu’en 2003.  Plusieurs ont en mémoire le souci qu’avait Lise de transmettre ses connaissances aux personnes qui prenaient le relais au conseil d’administration de l’Union pour assurer la pérennité de notre organisation. C’était très important pour elle. »

Lise Lebel a été recherchiste, journaliste, chroniqueuse et animatrice pour plusieurs émissions portant sur les finances personnelles, la consommation, le droit, les assurances, l’actualité parlementaire, les services publics et la santé. D’abord journaliste à Radio-Canada international, de 1975 à 1977, Lise est devenue, auprès du grand public, l’un des visages connus de Radio-Québec (devenu Télé-Québec en 1996), elle qui y a passé toute sa carrière.

Elle s’est fait connaître du grand public au début des années 1980, au magazine Téléservice, alors animé par Claude Saucier, qui restera longtemps l’émission phare de Radio-Québec. Lise a pris les rênes de Téléservice quand elle a succédé à Gérard-Marie Boivin comme animatrice en 1993, poste qu’elle a occupé jusqu’au retrait de l’émission en 1995, pour se voir confier tout de suite après l’animation du magazine Visa Santé pendant une saison.

Durant les mêmes années, elle a animé le magazine économique Questions d’argent, de 1985 à 1993, où ont tour à tour collaboré notamment les chroniqueurs économiques de La Presse de l’époque, Claude Piché, Alain Dubuc et Michel Girard (qui est passé au Journal de Montréal en 2012).

Sophie Prégent se souvient de Lise Le Bel comme « d’une animatrice et chroniqueuse au regard chaleureux qui savait rendre accessibles et intéressants des sujets comme l’économie et les finances personnelles. Elle en imposait par sa connaissance des dossiers. Ce n’est sans doute pas un hasard si Lise a également siégé à la Caisse de sécurité du spectacle de 1981 à 1983, aujourd’hui la Caisse de sécurité des artistes, ajoute-t-elle. Elle a pu mettre à profit ses connaissances dans le domaine des finances pour ses pairs du milieu artistique. »

Citoyenne engagée, Lise a siégé au conseil d’administration de son alma mater, le collège Régina Assumpta, de 1995 à 1999, a présidé le CA de la Fondation du Centre hospitalier Jacques-Viger et a siégé au CA du Fonds d’investissement de la Culture et des Communications, de 1997 à 1999, en plus de faire partie du CA des grands frères et des grandes sœurs de Montréal, CA où elle a également occupé le poste de vice-présidente du CA, de 1984 à 1986, pour ne nommer que ces engagements.

Ces temps-ci, on peut revoir Lise Le Bel à l’écran de Télé-Québec qui, à l’occasion de son 50e anniversaire, diffuse des extraits des émissions marquantes de son histoire de même que des capsules-souvenirs enregistrées par ses anciennes vedettes.