Vous êtes ici

Partager sur

COVID-19 : Avis concernant le doublage

18 Mars 2020

Bonjour,

Depuis quelques jours, des membres de l’Union des artistes travaillant en doublage nous ont exprimé leur inquiétude par rapport au travail qu’ils effectuent dans les différentes maisons de doublage.

Lors d’une conférence téléphonique tenue ce matin, Natalie Hamel-Roy, membre du conseil d’administration de l’UDA et responsable de la commission sur le doublage, Alexandre Curzi, directeur général de l’UDA, et Manon Lussier, directrice des relations du travail, et moi-même avons discuté avec Joey Galimi, président de l’Association nationale des doubleurs professionnels (ANDP), afin de nous assurer que vous puissiez travailler dans un environnement sécuritaire.

Nous nous sommes entendus sur la mise en place de mesures préventives dans les maisons de doublage afin d’éviter la propagation du virus.

Je vous invite donc à lire le message ci-dessous portant sur ces mesures.

Comme vous le savez, il s’agit d’une situation hors du commun et tous les intervenants du milieu du doublage font des efforts exemplaires pour que vous puissiez continuer à travailler dans un environnement qui respecte les normes émises par la Direction nationale de la santé publique.

Il y a aura des bouleversements dans les horaires de travail, nous faisons appel à votre compréhension et à votre patience.

Nous profitons de l’occasion pour remercier les membres de l’ANDP de leur entière collaboration.

Pour toute question, je vous invite à communiquer avec l’équipe des relations du travail dédiée au doublage, en écrivant à l’adresse rt_doublage@uda.ca.

Soyons tous sur la même page
COVID-19, le doublage continue.

Toutes les maisons de doublage ont instauré des mesures préventives afin d’éviter la propagation du virus et de s’assurer que leur personnel et les pigistes travaillent en sécurité.

Les mesures de sécurité

La maison de doublage s’assure :

  • que toute personne (membre du personnel ou pigiste) revenant de l’étranger se mette en quarantaine pour au moins 14 jours;
  • que toute personne qui présente des symptômes apparentés à la grippe ne soit pas acceptée sur les lieux de travail;
  • que le personnel pour qui la chose est possible puisse faire du télétravail, diminuant ainsi les présences sur les lieux;
  • de limiter la présence en studio des interprètes à un seul membre UDA à la fois (il n’y aura donc aucune session d’ambiance). Cela aura pour conséquence d’accroître le nombre de « petits rôles »;
  • que tout le monde garde ses distances (minimalement 1 mètre);
  • que les mesures d’hygiène et de nettoyage sur les lieux soient accrues;
  • de n’accepter la présence d’aucune personne de moins de 18 ans;
  • de n’accepter la présence d’aucune personne de 70 ans ou plus.


Modus operandi pour les convocations et les annulations

Voici les possibilités dans le cas où un interprète ou un directeur de plateau ne peut se présenter à sa convocation parce qu’il est en quarantaine ou qu’il est malade :

Le producteur pourra tenter de s’entendre à l’amiable avec le membre de l’UDA en lui proposant, par exemple, un rôle dans une prochaine production.

Et pour les membres de l’UDA, si vous vous sentez lésés ou réticents face à une annulation ou à une convocation qui serait déplacée, transmettez un courriel à rt_doublage@uda.ca ou acurzi@uda.ca et nous ferons le suivi avec l’ANDP.

Souhaitons-nous de passer à travers le mieux possible.

Sophie Prégent
Présidente de l’UDA

Joey Galimi
Président de l’ANDP