Vous êtes ici

Partager sur

Conseils de fin d'année

1 Décembre 2013

Gilles Payer
Décembre 2013

Au moment d’écrire ces lignes, l’automne a été généreux avec les marchés boursiers et a permis de compenser substantiellement la baisse de certains placements contenant des titres à revenu fixe. Si vos placements étaient diversifiés, vous devriez terminer l’année avec un rendement acceptable.

Voyez les détails sur notre tableau trimestriel des rendements. Pour plus de précision, allez jeter un coup d’œil à votre compte chez Industrielle Alliance, détenteur de nos valeurs collectives. Vous pourrez produire un relevé qui donnera un instantané de votre situation personnelle, en temps réel.

À propos de l’éthique des fonds CSA

Les Fonds distincts CSA sont composés de titres choisis par des gestionnaires de fonds tenant compte d’une politique établie par la CSA. Cette politique d‘investissement constitue un cadre général dictant dans une certaine mesure le type de rendement attendu, mais qui doit laisser un pouvoir discrétionnaire du choix des titres négociés. En effet, bien peu de gestionnaires accepteraient de combler les attentes d’une politique d’investissement à l’égard du rendement si on ne leur donnait pas la liberté d’effectuer les transactions leur permettant de le faire.

Après tout de même quelques vérifications, constituer un fonds composé exclusivement de titres qui seraient parfaitement au-dessus de tout soupçon est pratiquement impossible. Par exemple, même si on investit dans un fonds qui comporte des actions de banque, ce qui peut sembler parfait, qu’est-ce qui nous dit que cette banque n’investit pas dans de l’armement?

Cela dit, nous ne sommes pas passifs. Pour toutes nos positions en titres canadiens, nous mandatons le Groupe investissement responsable Inc. (GIR). Ceux-ci nous guident dans l’analyse des questions environnementales, sociales et de gouvernance d’entreprise, en appliquant 200 indicateurs. Ils appliquent les droits de vote des positions que nous détenons collectivement en conformité avec une politique appelée «CAUCUS», significativement progressiste à laquelle nous adhérons. La philosophie générale du GIR est que si nous voulons influencer le monde de l’entreprise, il vaut mieux y détenir des actions et les droits de vote afférents qui nous donnent ainsi un droit de parole.

Pour fins d’illustration, prenons le Fonds Actions canadiennes Responsable – MFS McLean (non offert aux membres de l’UDA comme choix de placement par Industrielle Alliance) qui applique certains critères*. Il faut bien lire entre les lignes : ces critères n’éliminent pas complètement les investissements moins éthiques. Ils ne font que tendre vers moins de ces investissements indésirables. Comme je l’ai mentionné plus haut, la perfection n’est pas de ce monde.

En conclusion, nous gardons l’œil ouvert afin de repérer tout ce qui pourrait améliorer davantage le bilan de nos investissements.

En cette fin d’année, permettez-moi quelques conseils d’ami à l’égard de la redoutable planification fiscale du travailleur autonome…

Si votre nouveau comptable tombe sur un talon de chèque identifié «COPAR», veillez à ce qu’il ne l’ajoute pas indûment dans vos revenus de l’année 2013. En effet, les contributions du producteur à votre fonds de congés payés apparaissent sur votre contrat d’engagement UDA et sont comptabilisées sur le relevé annuel T4A. De plus, ces montants sont constitués des contributions des huit derniers mois de 2012 et sont présumés avoir été considérés dans la déclaration produite en mars 2013.

Par contre, il arrive qu’aucun relevé officiel ne nous parvienne de certaines sources, pour des raisons pas toujours limpides. Légalement, vous ne pouvez pas vous soustraire à l’obligation de déclarer ces revenus avec seule prétention de ne jamais avoir reçu de T4A. D’où l’importance de tenir une comptabilité personnelle adéquate.

Fin d’année

Le travailleur autonome doit tenir une synthèse de ses revenus et dépenses de l’année. Quelques dossiers bien identifiés ainsi qu’un tableau dans votre ordinateur vous seront utiles et aideront votre comptable à vous aider.

Si vous choisissez de tout laisser faire par d’autres, retenez qu’un professionnel facture ses services à l’heure. Payer un comptable agréé pour simplement identifier ou classer vos factures est plus coûteux que si vous le faites vous-même. Oui, vos frais de comptabilité sont déductibles d’impôt, mais une déduction d’impôt n’est pas un remboursement de tous les frais…

Rappel

Dès que votre revenu annuel atteint un certain niveau, vous êtes tenus de verser des impôts sous forme d’acomptes provisionnels, s’il n’y a pas de déduction à la source**. Le 15 décembre est la dernière échéance trimestrielle de l’année.

TPS-TVQ

Au 31 décembre vous fermerez vos livres! Si le cas s’applique à vous, la remise des taxes est exigible le 31 janvier 2014. Avec la méthode de calcul rapide offerte, rappelez-vous que la portion non remise des taxes perçues devient un revenu à déclarer.

Résolution 2014 : trouver un comptable?

N’attendez pas le 30 avril si vous croyez en avoir besoin. Celui-ci peut vous aider AVANT la production de la déclaration en tant que telle (combien devrais-je contribuer à mon REER pour minimiser mes impôts? – le maximum de cotisation pour l’année 2013 est le moindre de 18,0% de votre revenu gagné en 2012 ou 23 820$).

Est-ce que votre comptable connaît bien la nature de vos activités professionnelles, avec ses particularités de revenus et de dépenses admissibles? Demandez-lui sous quelle forme vous devriez préparer vos dossiers afin qu’il puisse exécuter un travail rapide et efficace. Posez sans gêne des questions. Tout doit être limpide, autant pour vous que pour le fisc.

Au nom du conseil d’administration de la CSA, je vous souhaite une splendide période des fêtes, et une année 2014 à la hauteur de vos attentes.

* Le Fonds Actions canadiennes Responsable (MFS McLean) est une version du Fonds Actions canadiennes (MFS McLean) déjà existant, à laquelle se sont greffés les critères de présélection suivants :
1) Les sociétés qui tirent plus de 10% de leur chiffre d’affaires annuel brut de la fabrication et de la vente de produits du tabac, de boissons alcoolisées, d’armement et de matériel pornographique ainsi que de jeux de hasard ne sont pas admissibles; 2) Les sociétés dont une partie importante des activités d’exploitation ou des fournisseurs ne respectent pas les normes d’emploi locales et qui ne corrigent pas la situation ne sont pas admissibles; 3) Les sociétés dont l’impact négatif sur l’environnement est supérieur à la moyenne des sociétés concurrentes ne sont pas admissibles non plus.

** Voir le guide P110 «Le paiement de votre impôt par acomptes provisionnels» au site de l’Agence du revenu du Canada et le dépliant IN-105 «Les paiements d’impôts par acomptes provisionnels» au site de Revenu Québec.