Vous êtes ici

Partager sur

Changements importants au programme d’assurance collective

16 Février 2018

Si vous êtes assidus à nos communications provenant de la CSA, vous savez déjà depuis plus d’un an que notre programme d’assurance collective doit faire l’objet d’une révision.

En effet, depuis plusieurs années, les coûts du programme d’assurance s’avèrent plus élevés que les revenus provenant des contributions des producteurs qui financent votre programme d’assurance, résultant ainsi en un déficit récurrent.

En 2010, alors que le fonds des assurances affichait des surplus importants, l’UDA a décidé de bonifier le programme d’assurance tout en sachant que la contribution de 3 % ne suffirait qu’à couvrir les primes d’assurance pour une dizaine d’années. Cela a permis aux membres de profiter de protections intéressantes jusqu’à ce jour. Or, aujourd’hui, l’UDA ne dispose plus de surplus.

La CSA a réfléchi sérieusement à nombre d’options. Il a été établi que, pour maintenir l’essentiel de nos avantages, il fallait réduire les dépenses tout en augmentant les revenus.

Modifications en vigueur à partir du 1er mars 2018

Pour pallier cette situation, il a été décidé de modifier la répartition des contributions des producteurs aux avantages sociaux des membres en majorant de 1,5 % la part attribuée au programme d’assurance.

Dès le 1er mars 2018, la part consacrée au programme d’assurance passera donc de 3 % à 4,5 %, et, en conséquence, la part consacrée au RER collectif passera de 7 % à 5,5 %.

Nous vous présentons ci-dessous deux tableaux montrant la distribution des contributions des membres et des producteurs aux avantages sociaux : le premier tableau correspond à la situation actuelle et le deuxième, à la situation en vigueur à partir 1er mars 2018.

Situation actuelle

Situation au 1er mars 2018

 
  1. Cette contribution est votre cotisation syndicale de l’UDA.
  2. Cette contribution versée par les producteurs à votre RER et à votre programme d’assurance varie selon les ententes collectives. Un bon nombre d’ententes collectives prévoit une contribution de 10 % de la part des producteurs (assurance et RER) alors que certaines ententes prévoient une contribution de 9 % (assurance et RER). Pour le COPAR, la contribution varie aussi selon les ententes. 

Modifications en vigueur à partir du 1er mars 2019

Pour réduire les coûts du programme d’assurance, les mesures suivantes seront appliquées :

  • Les médicaments seront remboursés à 75 % plutôt qu’à 80 % (si votre catégorie d’assurance comprend cette couverture);
  • Des frais de 2 $ par ordonnance de médicaments seront appliqués;
  • La couverture d’assurance pour les traitements de massothérapie et d’homéopathie sera éliminée;
  • La couverture d’assurance vie et décès ou mutilation accidentels (DMA) sera réduite à 80 % de la rémunération moyenne, et ce, en conservant les prestations minimales et maximales prévues au contrat (le minimum de 5 000 $ ‒ 6 000 $ pour la catégorie Ivoire ‒ et le maximum de 200 000 $ demeurent intacts).

Tel que le prévoit l’engagement de votre syndicat à l’égard de vos protections, nous devons vous prévenir un an avant l’application des nouvelles règles qui prévaudront. Ainsi, les mesures de réduction de coût ci-dessus seront effectives à compter du 1er mars 2019.

Un programme d’assurance collective financé par les producteurs

Malgré ces modifications, votre assurance collective ne vous coûte rien directement et ce principe demeure. Votre assurance est financée par les contributions que les producteurs versent à la CSA pour vos avantages sociaux (pourcentage de vos cachets sous contrats UDA).

Toutefois, il découle de ces changements dans la répartition des contributions des producteurs un manque à gagner de 1,5 % dans votre RER collectif. Vous serez donc invités lors de la prochaine assemblée générale annuelle, le 25 novembre 2018, à vous prononcer sur une proposition qui aurait pour effet de modifier votre contribution à votre RER afin de pallier ce manque à gagner. Souhaiteriez-vous, par exemple, que votre contribution passe de 2 % à 3 %?

Le troisième tableau ci-dessous vous présente une proposition sur laquelle vous serez invités à vous prononcer à la prochaine assemblée générale.

 

Proposition lors de l’assemblée générale du 25 novembre 2018

 

  1. Cette contribution est votre cotisation syndicale de l’UDA.
  2. Cette contribution versée par les producteurs à votre RER et à votre programme d’assurance varie selon les ententes collectives. Un bon nombre d’ententes collectives prévoit une contribution de 10 % de la part des producteurs (assurance et RER) alors que certaines ententes prévoient une contribution de 9 % (assurance et RER). Pour le COPAR, la contribution varie aussi selon les ententes.


Ghyslain Dufresne
Trésorier de l'UDA