Vous êtes ici

Partager sur

Baladodiffusion : une première entente pour des œuvres audio

21 Juin

Durant la pandémie, l’Union des artistes a conclu une première entente collective dans le secteur de la baladodiffusion, avec L’Arrière Scène, un producteur de théâtre jeune public. Cette entente laboratoire de deux ans est en vigueur depuis le 24 juin 2021, et ce, jusqu'au 23 juin 2023.

Cette nouvelle entente collective encadre la production d’enregistrements sonores destinés aux médias numériques et à la radio. Il est important de mentionner que cette entente ne couvre pas la production d’audiolivres. Une autre entente collective a été conclue en 2021 pour ce secteur d’activité.

Un secteur en effervescence


« Pendant la pandémie, nous avons constaté une augmentation importante de la production audio destinée aux médias numériques ou à la radio », souligne Marie Fisette, conseillère en relations du travail, qui explique que l’UDA n’avait pas d’entente spécifique couvrant la production d’œuvres audio destinées au marché numérique ou au marché de la radio (œuvres dramatiques, non dramatiques ou documentaires). Pour pallier cette lacune, l’équipe des relations du travail a donc travaillé à établir des règles applicables à la production audio destinées aux médias numériques et à la radio, excluant les audiolivres qui sont couverts par une autre entente collective.

Entretemps, l’Arrière-Scène a approché l’Union pour négocier une entente collective pour la production d’œuvres audio. Ce producteur de théâtre jeune public s’était lancé dans un projet pilote intitulé Le Théâtrophone qui consiste à produire des enregistrements sonores d’œuvres dramatiques pour le jeune public destinés à une plateforme numérique. « C’est ainsi que nous avons établi des conditions de travail et de rémunération minimales pour la production audio destinée aux différents marchés numériques et pour le marché de la radio », ajoute Marie Fisette.

Voici les grandes lignes de cette entente collective, en vigueur du 24 juin 2021 au 23 juin 2023 :

  • Les tarifs sont établis en fonction de la durée de l’œuvre finie :
     
  • 0-15 minute ;
  • 16-30 minutes ;
  • 30-45 minutes ; etc.

Le tarif emporte un certain nombre d’heures incluses. Le producteur peut acheter des heures complémentaires pour compléter ces heures incluses.

  • Le producteur garantit à tous les artistes principaux autant d’heures de répétition ou de préparation que d’heures incluses.
  • Le paiement du cachet emporte les droits d’utilisation pour une année à la radio et sur les médias numériques.
  • Les droits d’utilisation à la radio ou sur les médias numériques se paient 10 % des cachets par année d’utilisation.

Comme pour toute première entente collective, nous allons documenter les failles de la présente entente laboratoire, qui pourraient se révéler au cours des deux prochaines années, afin de bonifier l’entente à son renouvellement pour qu’elle réponde aux besoins des artistes travaillant dans ce secteur d’activité.

Pour toute question au sujet de cette nouvelle entente, nous vous invitons à communiquer avec l’équipe des relations du travail aux coordonnées suivantes :