Vous êtes ici

Partager sur

Assemblée sectorielle sur les négos avec l’AQPM : Vote à l’unanimité pour des moyens de pression

22 Novembre 2019

C’est devant une salle bondée et des plus représentative du secteur du cinéma et de la télévision que s’est tenue hier l’assemblée sectorielle au cours de laquelle l’équipe de négociation de l’Union des artistes a présenté aux membres l’offre finale globale de l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM). Cette offre a été jugée tout à fait inacceptable par les artistes présents qui ont profité de l’occasion pour témoigner de leur ras-le-bol à l’égard de leurs conditions de travail sur les plateaux de tournage.

Les négociations avec l’AQPM sont dans une impasse. Je tiens à rappeler que l’argent n’était pas l’enjeu principal de cette négociation. Nos demandes concernaient essentiellement les conditions de travail des membres, qui se sont détériorées au cours des dernières années. Or, l’offre finale de l’AQPM n’apporte aucune solution à la cadence de travail, que ce soit le délai de livraison des textes, le rythme de tournage effréné, la longueur des journées de travail ou encore le nombre excessif de scènes et de pages pour une journée de tournage. Rien.

On ne peut que constater l’absence totale de considération de la part des producteurs en ce qui a trait aux conditions de travail des artistes interprètes. C’est plus que désolant. C’est inacceptable. Point.

Ce sentiment était partagé par tous lors de l’assemblée hier soir, alors que plusieurs artistes ont pris la parole pour dénoncer leurs conditions de travail et faire appel à la mobilisation. S’il y a un mot que je retiens aujourd’hui de l’assemblée d’hier, c’est le mot indignation.

C’est donc par un vote à l’unanimité que les membres réunis à Montréal et à Québec ont donné à l’UDA le mandat d’exercer les moyens de pression nécessaires pouvant aller jusqu’à la grève.

Les moyens de pression seront entrepris dès le 27 novembre. L’UDA a envoyé dès la fin de l’assemblée à l’AQPM et aux producteurs qui en sont membres un avis préalable de 5 jours, en bonne et due forme, les avertissant du mandat qui lui a été donné par ses membres.

Entretemps, il est important de mentionner que les négociations se poursuivront avec l’AQPM en présence d’un médiateur.

Le mot d’ordre

Nous pourrions très prochainement faire appel à votre solidarité, mais, pour le moment, nous vous demandons de respecter vos engagements et de vous rendre sur les plateaux de tournage ou tout autre lieu de travail comme à l’habitude. Nous vous prions de ne prendre aucune initiative personnelle. C’est l’UDA qui va amorcer les actions. Un comité de mobilisation a été mis sur pied afin de coordonner les activités liées aux moyens de pression qui seront entrepris, au moment opportun. Ce sont les membres de ce comité qui vous informeront des actions à prendre. Le comité de mobilisation est formé de :

  • Manon Lussier, directrice des relations du travail
  • Karine Hervieux-Michaud, conseillère en relations du travail
  • Gabrielle Corriveau, agente des relations du travail
  • Sophie Martin, technicienne soutien – service des relations du travail
  • Vickie Ouellette, agente des relations du travail
  • Jean-Benoît Vallières, agent des relations du travail

Nous vous tiendrons au courant des prochaines étapes.

Si vous avez des questions, des commentaires ou des suggestions, n’hésitez pas à communiquer avec le comité de mobilisation en écrivant à nego@uda.ca ou en téléphonant au numéro d’urgence en composant le 514-820-6682 (appels et textos).

Restez à l’affut et surveillez vos courriels.

Votre présidente,

Sophie Prégent
 



Autres communications à ce sujet : 


8 novembre 2019 - Négos avec l'AQPM : impasse.


Consultez la page Facebook de l'UDA pour les nouvelles en temps réel : Union des artistes - UDA