Vous êtes ici

Partager sur

Production avec distribution de revenus d'exploitation

Pour les productions ayant un très faible budget qui ne peuvent pas respecter l’entente collective.

Si un producteur ou une productrice ne reçoit que peu ou pas de subvention pour produire son œuvre, qu'il ou qu'elle finance la majorité de son projet et n'est pas en mesure de payer les cachets prévus à l’entente collective UDA-AQPM – artistes interprètes 2020-2023, ni les cachets prévus à aucune des ententes collectives des autres organisations concernées (AQTIS1, ARRQ2, DGC3), il ou elle peut faire une demande pour une entente de distribution de revenus d'exploitation.

À la suite de l’analyse du budget et de l’allocation des ressources, l'Union des artistes pourra convenir d’une entente de distribution des revenus d’exploitation. Ainsi, en échange du risque pris par les artistes en participant au projet sans contrat UDA et sans rémunération officielle, le producteur ou la productrice s'engage à verser un pourcentage des revenus d’exploitation de l’œuvre au prorata de la participation de chaque artiste. Cette option n’est pas disponible pour tous les types de projets.

  1. AQTIS 514 AIEST : Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l'image et du son, section locale de l'Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma.
  2. ARRQ : Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec.
  3. DGC : Guilde canadienne des réalisateurs