Vous êtes ici

Partager sur

Budget 2015-2016 : en faveur de la culture

26 Mars 2015

Budget 2015-2016

« Un budget en faveur de la culture  »

- Sophie Prégent, présidente de l’Union des artistes



En réaffirmant son soutien indéfectible au secteur culturel et en majorant certains crédits d’impôt pour les créateurs, le gouvernement du Québec démontre qu’il croit en la contribution de la culture à la prospérité économique et au rayonnement de notre identité, estime l’Union des artistes (UDA). La présidente de l’UDA, Sophie Prégent, reconnaît que le gouvernement donne non seulement une suite favorable aux recommandations de la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise, mais révise également certaines décisions néfastes annoncées dans son budget de l’an dernier.

Le gouvernement bonifie les crédits d’impôt pour la culture

« L’Union des artistes accueille avec satisfaction la majoration des crédits d’impôt destinés aux entreprises culturelles, qui touchent notamment le doublage de film, la production cinématographique et télévisuelle québécoise, la production d’enregistrements sonores ainsi que la production de spectacles. Le gouvernement s’est rallié à nos arguments, et c’est une excellente nouvelle », lance Sophie Prégent.

Selon les calculs de l’UDA présentés à la commission Godbout, les coupes dans les crédits d’impôt visant la culture et les communications annoncées l’an dernier totalisaient 85 millions de dollars. Or, les majorations présentées aujourd’hui dans le budget représentent un montant équivalent, selon les documents du gouvernement. 

Une mobilisation culturelle réussie

Le ministère de la Culture et des Communications est l’un des seuls qui verra son budget augmenter cette année (2,8 %), ce qui constitue un signal important.

« Les annonces positives d’aujourd’hui sont le fruit d’efforts importants de l’UDA, de ses partenaires et de tous ceux et celles qui ont la culture et la création à cœur, y compris la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, à l’écoute et sensible à notre réalité », conclut Sophie Prégent.


Pour consulter tous les communiqués