Vous êtes ici

Partager sur

Les Fonds CSA

1 Octobre 2014
Gilles Payer
Octobre 2014
 

Des fonds de placements distincts et exclusifs, conçus pour le régime de retraite des membres de l’UDA


Notre régime est d’accès exclusif aux membres et aux employés de l’Union des artistes ainsi qu’à leurs conjoints et enfants.

  • Le détenteur de nos valeurs est la compagnie d’assurance Industrielle Alliance.
  • Le Cabinet d’Assurances Banque Nationale agit comme intermédiaire pour le service direct aux membres en la personne de Jean-Guy Castonguay, notre conseiller mobile, avec qui vous pouvez faire affaire à l’endroit de votre choix.
  • Nous avons en commun plus de 226 millions de dollars, répartis entre 9 gestionnaires.

Rappel de la mécanique

  • Sur chaque contrat UDA exécuté, 2 % est prélevé de votre cachet et 6 % (en moyenne) est versé par le producteur et sont investis dans votre régime de retraite (REER collectif).
  • Au total, c’est 8 % de vos gains qui s’en vont directement dans votre compte.
  • Ce qu’il advient de ces investissements dépend principalement de vous.
  • Vos revenus de retraite peuvent être estimés, mais pas garantis, sauf dans le cas de l’achat d’une rente auprès d’une institution.
  • Il s’agit d’un régime à cotisations déterminées (et non pas à prestations déterminées).
  • Les cotisations sont déterminées sur chaque cachet, mais celui-ci est naturellement variable, d’où la difficulté d’établir un montant précis. Consultez votre relevé annuel pour la projection proposée selon les hypothèses retenues.

Pour tous obtenir plus d'information sur les différents fonds et leurs gestionnaires, consultez les articles de la CSA dans le Journal de l'Union d'octobre 2014.

Comment placer son argent?

Les cinq Fonds CSA ont chacun leur pertinence dans notre régime de retraite. Suivez l’échelle de risque en retenant que :

  • plus on approche de la retraite, moins on doit prendre de risques ;
  • plus il y a de risques, meilleur est le potentiel de rendement à long terme ;
  • mieux vous répartissez votre avoir entre ces Fonds, meilleur pourrait être votre rendement moyen au fil des années ;
  • avant de procéder à la répartition, vous devez vous poser la question fondamentale suivante : « Quelle est la partie dont je pourrais avoir besoin plus rapidement ? ». Mettez cette partie dans un fonds plus sécuritaire ;
  • l’espérance de vie, en général, va en augmentant.

Tolérance au risque ? Euh…

Le terme « risque », pour plusieurs personnes, comporte une connotation négative. C’est normal. Et il est aussi normal que TOUT placement comporte un risque de toute façon. Même investir dans l’immobilier comporte une forme de risque. En bref, rassurez-vous à propos des risques de nos fonds ; ils sont conçus pour faire partie d’un régime de retraite, ils sont donc cotés de risque faible à modéré.

Je mets combien dans quoi ?

Une formule répandue estime que vous pouvez détenir l’équivalent de votre âge en revenus fixes (Fonds sécurité, Fonds obligations dans une certaine mesure ou placements garantis). D’autres affirment aussi que peu importe votre âge, vous devriez détenir au moins 25 % en actions (Fonds actions, dividendes ou équilibré), pour vous assurer que votre capital croisse davantage que l’inflation.

Exemple : 40 ans = 40 % placés en revenus fixes, donc le reste, 60 %, en actions.

Conseil

Effectuez une répartition et attendez un an. Lors de la réception de votre relevé, observez le rendement global et les rendements spécifiques de chaque véhicule de placement. Rééquilibrez le tout selon vos nouveaux paramètres ou choisissez l’option automatique de rééquilibrage*.

Vous êtes affolé devant tant de possibilités ?

Sachez que plus de la moitié de tout le capital que nous possédons collectivement est placé dans le Fonds équilibré… Ce Fonds est un excellent compromis, semble-t-il.

Ou optez pour la solution portefeuilles cycles de vie d’Industrielle Alliance qui propose une répartition optimale et l’ajuste au fil des ans en fonction de votre âge, votre profil et vos objectifs.

Débats sur le projet de loi no3

On a beaucoup entendu le débat se polariser sur la part de contribution des employés et des employeurs. Pour votre information, toutes choses n’étant pas égales par ailleurs, la moyenne des ententes collectives de l’UDA prévoit une contribution de 2 % des artistes et de 6 % des producteurs, ce qui fait un ratio 1/4 employé et 3/4 employeur.

Truc pour obtenir un aperçu de l’effet composé du temps sur mes placements

Pour savoir dans combien d’années votre portefeuille doublera, utilisez la « règle du 72 ». Il suffit de diviser le chiffre 72 par le taux de rendement annuel de votre portefeuille. (Source : RRQ) Bien entendu, cela ne tient pas compte des dépôts que vous faites jusque-là.

Petit lexique

  • Rendement brut : variation de la valeur de vos placements avant les frais de gestion.
  • Rendement net : variation de la valeur de vos placements après la déduction des frais de gestion.
  • Rendement composé : moyenne annualisée du rendement sur une période plus longue, tenant compte du réinvestissement des gains.

* MARI : Cet acronyme signifie « mécanisme automatique de rebalancement des investissements ». Ce mécanisme facultatif agit dès que l’un de vos fonds s’écarte d’un certain pourcentage de votre cible.
Note : les rendements passés ne garantissent pas les rendements futurs.


Pour revoir votre profil d’investisseur et apporter des changements à votre répartition d’actifs, veuillez communiquer avec l'Industrielle Alliance, avec notre conseiller mobile Jean-Guy Castonguay ou avec la Caisse de sécurité des artistes, dont les coordonnées respectives figurent dans la section Nous joindre.

 

Pour consulter tous les mots de la présidence