Vous êtes ici

Partager sur

Congrès de la FIA

21 Août 2012

Des artistes interprètes du monde entier se réunissent à Toronto

 

Du 27 au 30 septembre 2012, des artistes provenant de plus de 75 pays à travers le monde, de l’Argentine à la Zambie, se réuniront à Toronto pour une semaine de fraternisation au Congrès 2012 de la Fédération Internationale des Acteurs (FIA). Le congrès sera co-présenté par trois syndicats canadiens d’artistes interprètes : l’Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA), la Canadian Actors’ Equity Association, et l’Union des artistes (UDA). Pour la deuxième fois en 61 ans d’histoire, la FIA tiendra son congrès en Amérique du Nord.

« Les artistes canadiens ont hâte d’accueillir leurs confrères et consœurs du monde entier pour prendre part à ce congrès axé sur l’entraide, l’apprentissage et le partage de leurs expériences quant aux défis présents dans notre industrie », a déclaré Raymond Legault, président de l’Union des artistes.

« Les changements technologiques et l’insécurité grandissante par rapport aux conditions de travail des artistes sont des questions qui nous affectent tous, quel que soit notre pays d’origine. Le congrès sera une occasion pour nous de prendre action, d’apprendre les uns des autres, et de renforcer les liens de notre communauté internationale », explique Ferne Downey, présidente d’ACTRA National.

La FIA est une organisation non gouvernementale internationale basée à Bruxelles qui représente près de 100 syndicats dans 75 pays. Le congrès étant l’organe directeur de la FIA, il rassemble, à tous les quatre ans, des acteurs professionnels de la radiodiffusion, des danseurs, des chanteurs, des artistes de variétés et de cirque, entre autres, dans le but de développer des politiques qui soutiennent la lutte pour l’amélioration des intérêts économiques, artistiques, sociaux et juridiques de ses membres.

« Le congrès est une occasion pour les associations d’artistes à travers le monde de partager et de s’entraider afin de développer de meilleures pratiques et de se battre pour les droits des interprètes, notamment sur des questions de conditions salariales et de conditions de travail, mais aussi sur la liberté d’expression et les droits humains », dit Allan Teichman, président de la Canadian Actors’ Equity Association.

Le Congrès 2012 de la FIA inclura une présentation du nouveau Traité de Beijing sur les interprétations et exécutions audiovisuelles, conclu au mois de juin dernier à la conférence diplomatique de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). La FIA a joué un rôle important dans la conclusion historique de ce traité, qui protège maintenant les droits moraux et économiques des interprètes audiovisuels à l’échelle internationale.