Vous êtes ici

Partager sur

Coalition pour la culture et les médias : allocution de Sophie Prégent

2 Octobre 2017

Allocution prononcée par Sophie Prégent à l'occasion de la
conférence de presse de la Coalition pour la culture et les médias



Une vision culturelle ne se mesure pas sur cinq ans.

Depuis la présentation de la ministre Mélanie Joly jeudi, on voit une forte mobilisation pour notre culture. Tant mieux!

Depuis des mois, la ministre a mené une vaste consultation pour l’aider à trouver des réponses aux enjeux fondamentaux posés par le numérique.

Nous reconnaissons les éléments positifs dans sa vision : l’importance que le gouvernement fédéral accorde à l’exception culturelle dans l’ALENA, la rémunération équitable pour les artistes ainsi que le financement du Fonds des médias du Canada.

Les chantiers législatifs annoncés nous donneront l’occasion de creuser certaines questions, notamment les droits d’auteur, la radiodiffusion, les télécommunications ainsi que la mission du CRTC et celle de Radio-Canada.

Par contre, la solution qu’elle propose pour les plateformes audiovisuelles, c’est-à-dire une simple entente de gré à gré et secrète avec Netflix, ne répond absolument pas à nos attentes et elle ne réglera pas la question de fond. L’UDA s’oppose, et s’opposera catégoriquement à toutes ces insaisissables ententes du gouvernement avec des mégacompagnies étrangères qui déterminent elles-mêmes les règles du jeu.

La coalition exige la transparence. Jamais, à notre connaissance, cette idée n’avait été proposée lors des consultations.

Comment pourrait-on accepter que Netflix et les prochains soient dédouanés de respecter les règles que l’on impose pour protéger notre exception culturelle? Pour la survie de notre création?

La solution proposée va créer un système parallèle, flou et inéquitable, en plus de déléguer à une multinationale le soin de définir nos priorités. C’est inconcevable!

Sur cette question, le gouvernement rate son coup. Nous souhaitons qu’il révise son plan.

Bien sûr, des questions demeurent ouvertes en ce qui concerne le numérique et la redéfinition de nos modèles.

Nous nous engageons à nous asseoir avec la ministre pour trouver la meilleure solution possible. Une solution cette fois-ci durable et acceptable.


Sophie Prégent lors de la conférence de presse de la Coaliiton le 2 octobre 2017.
© Union des artistes