Vous êtes ici

Partager sur

La Caisse de sécurité des artistes est un régime de retraite mais…

5 Septembre 2017

La Caisse de sécurité des artistes (CSA) est plus précisément un REER collectif. Votre compte vous appartient à vous seul, mais le fait d’être regroupé avec d’autres procure des avantages. Cela vous donne une liberté quant aux placements qui composent votre REER, mais ne constituera pas une garantie de rente de retraite à vie, à moins que vous achetiez une telle rente auprès d’un assureur le moment venu. La CSA vous offre aussi des choix de placements parfaitement convenables en faveur d’une croissance de votre épargne.

Donc, la CSA ne place pas (vraiment) votre argent, sauf que…

Certains membres négligent de veiller au placement stratégique des cotisations REER faites à partir de leurs cachets et des contributions des producteurs. Personne ne devrait laisser son argent dormir. Pour cette raison, la CSA a établi depuis un certain temps déjà ce qu’on appelle la directive par défaut, pour le bien du membre. C’est ce qu’on veut dire quand on dit que la CSA ne place pas vraiment  votre argent : Oui, on place (dans la mesure décrite ci-dessous) l’argent des membres qui ne donnent aucune directive.

La directive par défaut consiste en une répartition très prudente de vos cotisations dans la proportion suivante :

Fonds CSA Sécurité : 10 %
Fonds CSA Revenus fixes : 30 %
Fonds CSA Équilibré : 30 %
Fonds CSA Actions : 15 %
Fonds CSA Dividendes : 15 %

Voici ce que cette « recette » a donné comme rendement :

  • Depuis le début de 2017 : 2,4 % (au 30 juin, soit la moitié de l’année)
  • Depuis un an complet, au 30 juin : 6,8 %
  • Depuis 4 ans : 7,8 % / an (moyenne annuelle)

Si vous consultez divers tableaux, vous verrez que pour un placement passif, le rendement est plus qu’honorable… Libre à vous d’ailleurs de modifier la recette selon d’autres paramètres.

Avantages collectifs – Responsabilités individuelles

« Je ne sais pas quelles indications de placement donner? »

En effet, bien malin qui peut deviner quel type de placement sera en vogue durant les années à venir. Toutefois, règle générale, plus on est jeune, plus il est profitable de concentrer son avoir dans des fonds exposés aux marchés boursiers comme les Fonds CSA Équilibré ou Actions. Plus  l’échéance de la retraite approche, plus on transfère cet avoir vers des fonds de type Sécurité ou Revenus fixes. Consulter un spécialiste (idéalement indépendant) à cet effet est une bonne idée.

Les Fonds CSA sont étroitement surveillés par un comité qui veille à ce que ceux-ci tirent le meilleur rendement possible des marchés tout en limitant les frais de gestion au minimum. Année après année, ces frais peuvent s’avérer handicapants.

Les frais de gestion sont des frais normaux qui varient considérablement d’un placement à l’autre dans le vaste marché des fonds d’investissement. L’avantage des avoirs sous gestion collective est justement de pouvoir obtenir, auprès des intermédiaires, de meilleures conditions que celles qui sont offertes à un investisseur individuel. La plupart du temps, les conditions d’un placement collectif sont imbattables.

« Est-il possible que je perde de l’argent? »

Il n’est pas souhaitable de liquider ses positions durant une période négative. Certains Fonds CSA sont exposés au marché boursier. Le marché est une chose cyclique. Il y a de bonnes périodes, et de moins bonnes. D’où l’importance de ne pas tout mettre dans le même panier, car tous les fonds de placements n’évoluent pas dans la même direction et avec la même intensité.

« Je suis allergique aux fluctuations de placements! »

Le fiduciaire, soit le détenteur de nos valeurs, Industrielle Alliance, offre des placements garantis à taux courants fixes qui vous garantissent que vos dépôts ne perdront pas de valeur. Évidemment, ce type de placement ne donne pas de rendements mirobolants. C’est le prix à payer pour avoir la paix de l’esprit. Mais rien ne vous oblige à tout mettre dans ces véhicules.

« Aurai-je accès à d’autres sources de revenus à ma retraite? »

Vous aurez droit aux prestations de Retraite Québec (appelé antérieurement Régime des rentes du Québec), si vous avez eu des revenus provenant d’activités déclarées fiscalement. Ces revenus sont assujettis aux cotisations au régime, et ce, même à titre de travailleur autonome. Ainsi, comme tous les autres travailleurs, vos cotisations sont cumulées pour le calcul de la rente viagère (c’est à dire pour toute la durée de votre vie) à laquelle vous aurez droit, dès l’âge de 65 ans (à 60 ans si vous le désirez mais avec réduction). Obtenez votre relevé de participation auprès de l’organisme ici.

Groupe Mirador

Ce cabinet de services financiers complets a une entente afin de servir les membres de l’UDA. Certains services sont gratuits, d’autres, plus particuliers, à tarifs préférentiels. N’hésitez pas à les consulter et à demander quels sont les tarifs, le cas échéant (voir aussi dans la rubrique Rabais aux membres). Pour plus d’information sur les services conseils offerts, consultez la rubrique Besoin de conseils en finance?)

Une fois cette chose réglée, on pratique notre métier avec la conscience un peu plus tranquille, pas vrai? Qu’attendez-vous?

Gilles Payer


Pour consulter tous les mots de la présidence