Vous êtes ici

Partager sur

Ville de Québec : nouvelle politique culturelle

30 Septembre 2015
Le 6 juillet dernier, la Ville de Québec lançait sa nouvelle politique culturelle, avec la présentation du document Vision du développement culturel 2025. Sophie Prégent, notre présidente, assistait à ce lancement, en compagnie de Régis Labeaume, maire de Québec, et de Julie Lemieux, responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire.
 
La présidente de l’UDA a accepté de prendre la parole à cette occasion. Voici les extraits les plus importants de son allocution.
 
« […] En parcourant le document qui nous est remis aujourd’hui, je suis frappée par l’audace et le dynamisme qui s’en dégagent. Je sais qu’il a été élaboré à la suite d’une large consultation des intervenants de tous les milieux artistiques. Visiblement, la Ville a su développer un lien de confiance avec ses artistes. Je suis impressionnée également par les investissements majeurs qui ont été faits dans le passé, et qui se continuent aujourd’hui : la création du programme Première Ovation, qui s’est avéré une très belle réussite, l’implication importante dans la série télévisée Chabotte et fille, du jamais vu de la part d’une ville, et le soutien majeur à l’événement Où tu vas quand tu dors en marchant, l’un des fleurons du Carrefour international de théâtre. Grâce à ces initiatives et au soutien que la Ville donne à de nombreux festivals, le citoyen de Québec peut avoir accès à l’Art dans toutes ses manifestations.
 
« À ce propos, j’appuie totalement les efforts que la Ville entend déployer pour que les milieux scolaires aient accès à la vie artistique sur leur territoire. Je souhaite que tous les jeunes aient, au moins une fois dans leur parcours scolaire, l’occasion d’assister à une pièce de théâtre et à un concert, et de visiter une exposition.

« Monsieur le maire, je lis, dans votre mot d’introduction, que vous voulez "faire de Québec une capitale culturelle, où les artistes peuvent vivre, créer, s’inspirer et participer au rayonnement de l’art".

« À titre de présidente d’un syndicat d’artistes, il va de soi que je suis préoccupée par les conditions socio-économiques de nos membres qui ont choisi de vivre et de pratiquer leur art dans votre ville. Je me réjouis de votre volonté de soutenir les compagnies institutionnelles. Faut-il rappeler que les gens de théâtre ont besoin du Trident et de La Bordée pour gagner leur vie, que l’Orchestre symphonique, l’Opéra de Québec et les Violons du Roy permettent de garder dans votre ville des musiciens et des chanteurs qui, sans ces institutions, seraient obligés d’aller ailleurs?

« Je me réjouis également de la naissance de la Table de concertation de l’industrie cinématographique et télévisuelle de Québec. Je souhaite que les travaux de cette Table contribuent à une augmentation significative de la production audiovisuelle d’ici.

« Monsieur le maire, Madame Lemieux, j’espère que votre nouvelle politique en matière de culture remportera un franc succès, qu’elle suscitera l’adhésion de vos concitoyens, et qu’elle contribuera à l’épanouissement de tous les créateurs de la Ville de Québec.

« Soyez assurés que vous aurez ma collaboration et celle de l’Union des artistes dans la réalisation de cette ambitieuse politique. Sa mise en œuvre coïncidera avec l’avènement de votre amphithéâtre. Je suis sûre que les responsables du nouvel équipement se rallieront avec enthousiasme à votre vision du développement culturel et qu’ils s’en inspireront pour donner la place qui convient aux artistes et aux artisans de Québec. »

La présence de la présidente de l’UDA à ce coup d’envoi de la nouvelle politique de la Ville a été très appréciée par les autorités de la municipalité et par les artistes qui seront touchés par cette annonce.