Vous êtes ici

Partager sur

Diagnostic des besoins de formation continue du groupe professionnel des chanteurs et choristes du milieu des variétés

Dans le cadre d’une vaste étude des besoins de formation continue que l’Union des artistes (UDA) a entreprise pour l’ensemble de ses membres, une consultation des membres exerçant leur profession comme chanteur ou choriste dans le milieu des variétés été réalisée entre décembre 2014 et août 2015.

Cette analyse de besoin a été réalisée grâce à la contribution financière de deux partenaires de l'Union des artiste, soit :

  • Commission des partenaires du marché du travail (CPMT)      ;
  • Compétence Culture    .

L’UDA souhaitait dégager une vision actuelle et globale des besoins de formation continue pour les artistes pratiquant dans ce milieu.

Si vous êtes membre de l'UDA et que vous souhaitez consulter l'ensemble des résultats de cet analyse de besoin en ligne, vous devez d'abord vous identifier en cliquant sur le bouton Se connecter (dans le coin supérieur droit de la page). Vous trouverez les les différentes analyses de besoin dans Mon centre d'information.

Une invitation par courriel à répondre à un sondage a donc été acheminée à 1630 professionnels du milieu des variétés : de ce nombre, 798 ont ouvert le courriel et 104 ont répondu au sondage. Si on tient compte du nombre de courriels ouvert soit 798, la consultation a donc été faite auprès de 13 % de l’échantillon.

Le développement des compétences
Dix champs de compétences ont été mis de l’avant grâce à la consultation. Ce sont en ordre décroissant d’importance selon le pourcentage de répondants :

  • Interprétation/Voix (74 %)
  • Performance scénique (71 %)
  • Promotion et mise en marché (68 %)
  • Rouages du milieu des variétés (66 %)
  • Création d’un spectacle musical (64 %)
  • Logiciels (62 %)
  • Audition (59 %)
  • Création d’un répertoire (55 %)
  • Gestion de contrat (55 %)
  • Gestion de carrière (55 %)

L’analyse des données a révélé que tous ces champs de compétence suscitent l’intérêt d’au moins 50 % des répondants.

LES BESOINS DE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PAR CHAMP DE COMPÉTENCE

Interprétation/voix
Ce champ de compétences disciplinaire est priorisé par trois chanteurs de variétés sur quatre. Ces répondants sont majoritairement des comédiens-chanteurs-danseurs, des choristes et des chanteurs « interprètes » de moins de 14 années d’expérience. Ce champ de compétences ressort comme la préoccupation principale de deux groupes professionnels : les comédiens-chanteurs-danseurs et les chanteurs « interprètes » représentent 70 % des demandeurs dans ce champ de compétences.

Deux compétences retiennent l’attention de deux répondants sur trois de l’échantillon total :

  • Améliorer sa technique vocale pour les productions exigeant le chant, le jeu et la danse
  • Entraîner sa voix - techniques vocales[1]

Deux autres besoins ont été identifiés par environ la moitié des répondants :

  • « Caster » sa voix pour différents types de performance (mariage, publicité, etc.)
  • Exploiter la présence et l’authenticité dans l’interprétation

Enfin, pour un nombre significatif de répondants, quatre autres besoins sont identifiés :

  • Exploiter le corps comme instrument au service de la voix
  • Maîtriser la méthode de lecture à vue
  • Maîtriser la théorie musicale (solfège, rythme, mélodie et harmonie)
  • Évaluer ses possibilités vocales

Notons que, dans ce champ de compétences, les répondants qui chantent comme choriste ont identifié un besoin particulier qui les distingue :

  • Pratiquer des exercices d’échauffement de la voix

Performance scénique
Plus de 70 % des répondants ont exprimé des besoins dans ce champ de compétences.

Le principal besoin de formation identifié par les répondants :

  • Améliorer sa capacité de performance scénique dans différents types de productions en alliant le chant, le jeu et la danse

D’autres autres besoins sont aussi exprimés par un nombre significatif de répondants :

  • Savoir comment garder l’intérêt de son public : mot d’ouverture, quoi dire et ne pas dire entre les chansons
  • Améliorer sa présentation scénique comme chanteur

Et particulièrement pour les choristes :

  • Savoir utiliser les équipements de scène : tests de son, oreillettes, langage technique, etc.
  • Se préparer mentalement pour améliorer sa performance scénique (gestion du stress)

Promotion et mise en marché
Deux participants au sondage sur trois souhaitent acquérir ou améliorer leurs compétences pour la promotion et la mise en marché de leurs productions chantées dans le milieu des variétés.

Il est important de souligner que ce champ de compétences a retenu l’attention particulièrement des chanteurs du milieu des variétés qui ont plus de 20 années d’expérience.

Deux types de productions sont visés. Ce sont les enregistrements sonores  et les spectacles.

Le principal besoin identifié par les répondants pour les enregistrements sonores :

  • Établir une stratégie de distribution numérique (services de musique en ligne, etc.)

Deux autres besoins sont aussi identifiés comme importants :

  • Établir une stratégie de mise en marché et de commercialisation
  • Rechercher et solliciter une maison de disque

Pour les auteurs-compositeurs-interprètes, notons que la stratégie de mise en marché et de commercialisation prime sur la stratégie de distribution numérique comme moyen de promotion et de mise en marché.

Enfin, un nombre significatif de répondants ont identifié les autres besoins suivants :

  • Identifier les marchés susceptibles d’offrir des opportunités de travail pour des choristes
  • Établir une stratégie de distribution traditionnelle
  • Exploiter et promouvoir son répertoire de chansons
  • Produire un vidéoclip

Quant à la promotion et la mise en marché d’un spectacle, cinq besoins principaux se démarquent :

  • Déterminer un marché cible
  • Réussir sa vitrine/« show case »
  • Élaborer une stratégie de tournée
  • Élaborer des outils de marketing (résumé biographique, dossier de photos, dossier de presse, site Web, affiches)
  • Coordonner les activités médiatiques avec le diffuseur

Rouages du milieu des variétés
L’intérêt se porte majoritairement sur :

  • Fonctionnement général du milieu des variétés

Et dans une moindre mesure sur :

  • Édition musicale
  • La production d’un enregistrement sonore

Le fonctionnement général du milieu des variétés
Tous les domaines de connaissances proposés dans le sondage ont été choisis par un nombre significatif de répondants.

Les besoins prioritaires se concentrent sur la nécessité de mieux comprendre les aspects de financement, notamment :

  • Rechercher et trouver des sources de financement (subventions, prêts, investissement privé, commandites) (78 %)
  • Compléter des demandes de subvention et de prêt
  • Comprendre les règles d’application des crédits d’impôt pour la production de spectacles
  • Comprendre le sociofinancement

D’autre part, d’autres besoins ont été identifiés par une part significative des répondants :

  • Connaître les réseaux de diffusion (RIDEAU, ROSEQ, etc.)
  • Connaître et comprendre les aspects juridiques de l’industrie musicale (droits d’auteur, droits voisins, etc.)
  • Connaître les sociétés de gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins dans l’industrie musicale (SOCAN, SODRAC, ARTISTI, SOPROQ, etc.)

Dans  une moindre mesure les répondants expriment aussi un intérêt face au rôle des intervenants du milieu des variétés et aux pratiques courantes de l’industrie du disque et du spectacle.

L’édition musicale
Bien que toutes les compétences de cette catégorie soient perçues comme devant être améliorées ou acquises, le besoin prioritaire identifié par les répondants est :

  • Administrer et protéger ses droits d’auteurs

La production d’un enregistrement sonore
Les répondants de moins de 5 ans d’expérience et ceux ayant plus de 15 années d’expérience se montrent beaucoup moins intéressés à investir dans le développement de ces compétences au contraire des chanteurs de variétés entre 5 et 19 ans d’expérience.

Quatre compétences sont priorisées par une majorité des répondants :

  • Réaliser les arrangements sonores
  • Choisir son répertoire et définir la vision artistique de son album
  • Comprendre les méthodes d’enregistrement appropriées aux différents instruments musicaux
  • Enregistrer en studio, effectuer le mixage et le montage, avec un groupe de musiciens

Création d’un spectacle musical
Deux compétences principales sont retenues par les répondants :

  • Élaborer la mise en scène et la scénographie d’un spectacle musical
  • Conceptualiser un spectacle (public cible, objectifs, thématique, scénarisation, atmosphère, environnement, etc.)

D’autres compétences ont été aussi identifiées par un nombre significatif de répondants :

  • Évaluer et communiquer les besoins techniques d’un spectacle musical (devis technique)
  • Évaluer la qualité de ses productions musicales (structure, forces, faiblesses, etc.)
  • Établir un calendrier de production.

Logiciels
Deux compétences liées aux logiciels se démarquent systématiquement des autres :

  • Boîte à outils : les 5 logiciels essentiels pour un professionnel de la chanson dans le milieu des variétés (enregistrement, montage vidéo, graphisme, comptabilité, bureautique.)
  • Photoshop

Dans une moindre mesure, les répondants désirent aussi développer leur capacité à utiliser les logiciels suivants :

  • Garage Band
  • Logic Pro (Édition de partition)

Audition

Trois besoins spécifiques ressortent plus fortement de la consultation. Ce sont :

  • Auditionner pour un rôle (casting) précis
  • Auditionner pour un théâtre musical (comédie musicale, opéra-rock, cabaret, etc.)
  • Solliciter une audition

Par ailleurs, deux autres besoins sont aussi exprimés par un nombre significatifs de répondants :

  • Se préparer pour une audition
  • Comment préparer un CV

Création d’un répertoire
Trois besoins principaux sont exprimés :

  • Construire son répertoire
  • Écrire un texte de chanson
  • Créer un théâtre musical (comédie musicale, opéra-rock, cabaret, etc.)

Cette dernière préoccupation est manifestée particulièrement par les comédiens-chanteurs-danseurs.

Gestion de contrats
L’analyse des réponses met en lumière un intérêt prononcé pour développer sa capacité d’analyse et de négociation de plusieurs types de contrats :

  • Gérance d’artistes
  • Production de disques
  • Production de spectacles
  • Conservation de la propriété de ses bandes maîtresses/aspects légaux
  • Licence avec une maison de disques
  • Édition ou coédition
  • Agent de spectacles

Gestion de carrière
Les compétences suivantes ont été identifiées comme prioritaires :

  • Faire le point et développer sa stratégie de carrière
  • Développer et entretenir son réseau de « fan »
  • Autoproduire un enregistrement sonore

D’autres compétences ont aussi été identifiées comme importantes :

  • Comprendre la fiscalité pour un travailleur autonome
  • Promouvoir ses créations (disques, spectacles, etc.) par les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.)
  • Apprendre l’art de faire une entrevue (TV, radio, médias écrits) : se présenter comme artiste et promouvoir ses produits (disques, spectacles, etc.)
  • Se découvrir pour savoir mieux se vendre
  • Démo-voix pour un chanteur
  • Bien comprendre et utiliser les relations de presse

Autoproduction
Deux besoins prioritaires ont été exprimés par les répondants en ce qui regarde l’autoproduction :

  • Autoproduire un spectacle
  • Monter un plan d’affaires

Dans une moindre mesure, les répondants sont aussi intéressés notamment à :

  • Autoproduire un enregistrement sonore

Quelques constatations à la lumière des résultats

Quatre axes principaux de développement des compétences émergent comme prioritaires : les compétences disciplinaires, les compétences connexes, les compétences liées à la promotion et à la mise en marché et les connaissances d’ensemble du milieu des variétés

Les trois quarts des répondants cherchent à accroître leurs opportunités professionnelles et priorisent les compétences disciplinaires liées à l’interprétation/voix,  et les compétences relatives à la performance scénique.

Deux répondants sur trois veulent devenir plus polyvalents, développer leurs compétences de promotion et de mise en marché tant pour leurs enregistrements sonores que pour leurs spectacles. Ils aimeraient aussi mettre à jour leurs connaissances du fonctionnement général du milieu des variétés.

Le profil de la clientèle répondante suggère des pistes intéressantes quant à l’orientation de l’offre de formation

La majorité des répondants détient un statut de travailleur autonome. En ce qui regarde leurs activités professionnelles, plus des deux tiers des répondants ont plus de dix années d’expérience et un quart  œuvrent dans le milieu des variétés depuis plus de 20 ans. Les besoins de formation de la relève sont généralement similaires aux autres chanteurs de niveau d’expérience différent, par contre, la relève est peu représentée dans l’échantillon.

L’offre de formation actuelle ne correspond pas aux besoins d’une part significative de chanteurs d’expérience et plus de 40 % des répondants suggèrent de proposer des activités de perfectionnement structurées de façon à tenir compte des différents niveaux d’expertise des apprenants.

L’analyse des données permet de constater une concentration des chanteurs du milieu des variétés dans la région de Montréal, mais une présence aussi dans les régions environnantes de Montréal (Montérégie, Laval, Laurentides et Lanaudière).

Les choristes expriment des besoins similaires aux chanteurs « interprètes » sauf en ce qui concerne l’interprétation-voix où ils priorisent des exercices de réchauffement de la voix.

Les principales conditions de succès

Il faut répéter les formations à différentes dates lorsque la demande est élevée et adapter le calendrier de formation aux réalités du milieu. En ce qui regarde nos membres en régions, rendre plus malléables les frontières territoriales pourrait rendre l’offre plus accessible.

Les répondants privilégient des activités courtes sur semaine ou des apprentissages échelonnés sur une période prédéterminée. Les formules de formation souhaitée utilisent une approche personnalisée, axée sur la pratique et la compétence des formateurs.

En conclusion – les recommandations

Proposer une offre de formation pour favoriser l’amélioration des compétences disciplinaires en chant. Il faudra rendre accessibles aux professionnels du chant des occasions d’améliorer leurs techniques vocales par de l’entraînement individuel ou du coaching dans de petits groupes. Ces améliorations doivent viser, notamment, l’exploitation de la présence et de l’authenticité dans l’interprétation ainsi que permettre d’exploiter le corps comme instrument au service de la voix. Il faut donner aussi aux professionnels la possibilité d’évaluer ses possibilités vocales.

Pour les choristes, il faudra offrir des classes d’entraînement permettant de pratiquer des exercices d’échauffement de la voix.

Élaborer une offre de formation spécifique visant à développer les compétences des chanteurs à performer dans le cadre d’un théâtre musical.Considérant que plusieurs des répondants désirent améliorer leur capacité de performance scénique dans différents types de productions en alliant le chant, le jeu et la danse, nous devrons la possibilité d’élaborer une offre de formation ciblant une clientèle multidisciplinaire (chanteurs, danseurs, acteur[2]) visant à développer leur capacité individuelle à améliorer tant la capacité de performance scénique que la technique vocale.

Dans le même ordre d’idées, il faudra évaluer l’opportunité de proposer une offre de formation visant à développer les compétences pour produire un théâtre musical : conception, élaboration de la mise en scène, devis technique, etc.

Proposer une offre de formation pour favoriser l’amélioration des compétences connexes en performance scénique. Considérant que les répondants désirent recevoir de la formation continue dans le champ de la performance scénique et que ce besoin connexe est intimement lié au développement d’opportunités professionnelles il faudra évaluer les possibilités de mettre sur pied des classes de maître sur l’art de la performance scénique combinant  un coaching individualisé ou du mentorat. Ces activités devront viser à développer la capacité des professionnels à : garder l’intérêt de son public, à améliorer sa présentation scénique, à se préparer mentalement et à savoir utiliser les équipements de scène.

Soutenir les chanteurs dans leurs efforts de promotion et de mise en marché de leurs enregistrements sonores et de leurs spectacles. Considérant l’évolution des pratiques de diffusion de la musique par le Web (performance, gratuité, promotion par les réseaux sociaux, nouvelles plateformes de musique) et que ce défi touche les chanteurs de tous les champs de spécialisation, nous devrons évaluer la possibilité de proposer une activité de formation visant à outiller les chanteurs pour la conception d’une stratégie de marketing efficace pour leurs enregistrements sonores. Cette activité devrait couvrir les compétences relatives à la distribution numérique et traditionnelle ainsi que les habiletés nécessaires à la mise en marché et à la commercialisation.

Dans le même ordre d’idées, il sera nécessaire d’envisager la mise sur pied d’une activité visant à développer la capacité des chanteurs à orchestrer la promotion et la mise en marché de leurs spectacles : déterminer le marché cible, réussir sa vitrine, coordonner les activités médiatiques et élaborer une stratégie de tournée. Il faudra aussi intégrer à cette offre de formation, le développement des habiletés personnelles des chanteurs pour étayer la promotion de leurs créations (spectacles, enregistrements sonores, etc.). Les objectifs de cette activité seraient de développer et entretenir son réseau de « fan », promouvoir ses créations par les réseaux sociaux, apprendre l’art de faire une entrevue, connaître et utiliser les relations de presse, monter un démo –voix, etc.

Toujours au regard de la promotions, il faudra examiner la possibilité d’organiser une formation visant à doter les chanteurs d’un coffre à outils comprenant des logiciels de base (incluant Photoshop) pour faire ses propres enregistrements, montages vidéo, graphisme et prendre en charge sa comptabilité et sa bureautique.

Élaborer une stratégie de mise à jour constante et continue des informations sur les rouages de l’industrie. Comme l’industrie musicale est en constant changement et ajuste ses modèles d’affaires pour s’adapter aux nouvelles réalités, la connaissance du fonctionnement général du milieu est devenue essentielle à l’amélioration des opportunités professionnelles.

Afin d’aider les professionnels du milieu, l’Uda devra travailler à recenser les sources les plus susceptibles de détenir et de transmettre des informations pertinentes en ce qui regarde les rôles des différents intervenants, les pratiques de l’industrie, le financement (production de spectacle et enregistrement sonore) et les réseaux de diffusion au Québec.

Dans le même ordre d’idées, il serait pertinent de recenser les sources fiables d’informations concernant tant les aspects juridiques de l’industrie musicale (droits d’auteur, droits voisins, sociétés de gestion collective dans l’industrie musicale, etc.) que les techniques de gestion (analyse et négociation) de contrats.

Suite à ce travail l’UDA, pourra agir comme relayeur pour informer ces sources des besoins des chanteurs du milieu des variétés ainsi que pour informer ces derniers des activités d’information ou de formation programmées. Au besoin l’UDA pourra élaborer des activités de formation en partenariat avec les organismes concernés.

 

[1] La moitié des chanteurs de plus de 20 années d’expérience ont exprimé de l’intérêt pour ce type d’entraînement.

[2] Ce besoin est aussi une priorité de développement identifiée dans le diagnostic des besoins de formation pour les danseurs du milieu des variétés.