Vous êtes ici

Partager sur

Diagnostic des besoins de formation continue du groupe professionnel interprètes et metteurs en scène (théâtre)

Dans le cadre d’une vaste étude des besoins de formation continue que l’Union des artistes (UDA) a entreprise pour l’ensemble de ses membres, une consultation des membres exerçant leur profession dans le domaine de l’interprétation et de la mise en scène dans le secteur du théâtre a été réalisée en mars et en avril 2014.

Cette analyse de besoin a été réalisée grâce à la contribution financière de deux partenaires de l'Union des artiste, soit :

  • Commission des partenaires du marché du travail (CPMT)      ;
  • Compétence Culture    .

L’UDA souhaitait dégager une vision actuelle et globale des besoins de formation continue pour l’ensemble des artistes pratiquant dans ce domaine.

Une invitation par courriel à répondre à un sondage a donc été acheminée à 2 946 professionnels de l’interprétation et de la mise en scène : de ce nombre, 1 370 ont ouvert le courriel, 370 ont répondu au sondage dont 316 avait comme fonction principale l’interprétation et 25 la mise en scène. Si on tient compte du nombre de courriels ouvert soit 1 770, la consultation a donc été faite auprès de 20 % de l’échantillon.

Le développement des compétences

Dix champs de compétences ont été mis de l’avant grâce à la consultation. Ce sont en ordre décroissant d’importance selon le pourcentage de répondants :

  • Interprétation: 81 %
  • Écriture dramatique : 62 %
  • Mise en scène : 60 %
  • Gestion/Fiances : 57 %
  • Connaissances générales en théâtre : 55 %
  • Gestion de carrière : 54 %
  • Promotion/Diffusion d’une production théâtrale : 51 %
  • Production : 47 %
  • Techniques de scène : 33 %
  • Médiation culturelle : 33 %

L’analyse des données a révélé que tous ces champs de compétence suscitent l’intérêt d’au moins une centaine de répondants.

Veuillez noter qu’une section de ce document est dédiée aux besoins spécifiques des metteurs en scène.

LES BESOINS DE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PAR CHAMP DE COMPÉTENCE

Interprétation
Pour ce champ de compétence, les répondants sont majoritairement des artistes dont la fonction principale est l’interprétation. On y retrouve aussi des metteurs en scène et des artistes entrepreneurs.

En ordre décroissant d’importance, voici les principaux besoins développement exprimés par les répondants :

  • Voix au micro
  • Jouer avec les accents
  • Narration

À l’exception de la compétence Jouer avec les accents, les metteurs en scène identifient les mêmes besoins que les interprètes. Plusieurs autres compétences suscitent aussi une convergence d’intérêts de plusieurs répondants. Il s’agit de : Jeu théâtral, Analyse d’un texte et Diction.

Bien qu’ils ne touchent pas le domaine du théâtre, d’autres besoins que ceux proposés au sondage ont aussi été identifiés par un nombre significatif de répondants. Il s’agit de compétences relatives au jeu devant la caméra, au doublage et à la surimpression vocale.

Écriture dramatique
Quelle que soit leur fonction principale, l’écriture ressort comme un besoin important pour les répondants. Même si l’écriture dramatique est la fonction principale de moins de 1 % des répondants, près de 30 % de ceux-ci identifient la pratique de l’écriture comme une fonction complémentaire et l’analyse des données montre qu’il s’agit de la seconde fonction complémentaire après la mise en scène.

En ordre décroissant d’importance, voici les principaux besoins développement exprimés par les répondants pour ce champ de compétences :

  • Construction dramatique
  • Scénarisation
  • Retravailler un texte

D’autres besoins en écriture dramatique ont aussi été relevés dans un nombre significatif de commentaires des répondants. Il s’agit, notamment, de compétences visant l’écriture pour la télévision, le cinéma et le web.

Mise en scène
Deux besoins principaux se dégagent et sont demandés par plus d’une centaine de répondants. Ce groupe est composé de presque la totalité des metteurs en scène ayant participé au sondage, de plus de la moitié du groupe des interprètes ainsi que de tous les artistes entrepreneurs.

  • Direction d’acteurs
  • Maîtriser la lumière dans une mise en scène

Plusieurs autres besoins de compétences pour la mise en scène ressortent aussi comme important et sont commun aux interprètes et aux metteurs en scène : Approche technologique, Interdisciplinarité et Utilisation de la vidéo/multimédia.

Spécifiquement pour les interprètes, les besoins exprimés touchent l’Analyse des enjeux d’une scène, l’Analyse de texte et la Mise en espace de l’univers de l’auteur. En ce qui regarde particulièrement les metteurs en scène, la Direction de jeu de chanteurs d’opéra a retenu leur attention.

Gestion/finances
Pour les interprètes, les principaux besoins exprimés en ordre décroissant d’importance sont :

  • Demande de subvention au projet
  • Recherche et financement
  • Aspects juridiques et contractuels
  • Budget
  • Source de financement
  • Montage financier d’une production
  • Comment créer son projet d’affaire
  • Comptabilité

Pour les metteurs en scène, les besoins qui caractérisent plus particulièrement leur demande sont, en ordre décroissant d’importance :

  • Comptabilité
  • Fiscalité
  • Aspects juridiques et contractuels
  • Levée de fonds

En résumé, c’est plus de 200 participants au sondage qui se sont montrés intéressés à acquérir ou à améliorer des compétences en gestion et en finances.

Connaissances générales en théâtre
Le principal besoin ressenti par les répondants, principalement des interprètes, ayant exprimé le besoin d’améliorer leurs connaissances générales en théâtre est :

  • Approfondir leurs connaissances des auteurs contemporains.

D’autres sujets ont aussi retenu l’attention d’un nombre significatif de répondants :

  • Auteurs classiques
  • Histoire du théâtre
  • Théâtre musical

Pour les quelques metteurs en scène qui ont manifesté leur intérêt pour ce champ de compétence, les principaux sujets sont :

  • Auteurs contemporains
  • Histoire de la scénographie

Gestion de carrière
Ces besoins touchent particulièrement les répondants ayant moins de 10 années d’expérience dans le milieu du théâtre professionnel. Ces attentes concernent principalement les interprètes plus nombreux, mais aussi proportionnellement les metteurs en scène. Les principaux besoins exprimés sont :

  • Fiscalité pour un travailleur autonome 
  • Outils de promotion
  • Démo-voix

Notons que pour une proportion significative de metteurs en scène, deux autres besoins semblent importants. Ce sont :

  • Site web
  • Stratégie de promotion par les réseaux sociaux

Promotion/diffusion d’une production théâtrale
De façon générale, pour plusieurs répondants, interprètes, metteurs en scène, et artistes entrepreneurs, la promotion et la diffusion d’une production sont un domaine d’expertise dans lequel ils aspirent à développer des compétences. Ce besoin s’exprime particulièrement chez les répondants ayant moins de 10 ans d’expérience dans le milieu théâtral. Une certaine concentration d’intérêts tourne autour de quatre compétences principales :

  • Vendre son spectacle 
  • Mise en tournée d’une production
  • Marketing
  • Plan de communication

Pour les metteurs en scène, l’acquisition de compétences relatives à une tournée internationale s’avère une préoccupation particulière. Quant aux artistes entrepreneurs, développer le public en région se révèle un besoin important à leurs yeux.

Production
De façon générale les répondants ayant exprimé des besoins pour ce champ de compétences sont majoritairement des interprètes de moins de dix années d’expérience. Tous les éléments de compétences proposés au sondage ont été retenus par un nombre significatif de personnes. Parmi les éléments en tête de liste nous retrouvons notamment les suivants :

  • Cheminement d’un projet théâtral :
  • Organiser et gérer un groupe de production théâtrale;
  • Direction de production;
  • Calendrier de production.

Plusieurs autres éléments de compétences proposés dans le sondage ont été aussi retenus par un nombre significatif de personnes. Ce sont, notamment, les suivants :

  • Créer un spectacle au théâtre
  • Les défis d’une production théâtrale qui intègre des technologies numériques.

Technique de scène
Les répondants ayant identifié des besoins pour ce champ de compétence sont majoritairement des interprètes. Trois besoins émergent :

  • Outils techniques de mise en scène
  • Éclairage
  • Monter une bande sonore

Médiation culturelle
La principale préoccupation des répondants pour ce champ de compétence est :

  • Développement du public

Tous les autres aspects de la médiation culturelle suscitent aussi de l’intérêt. Principalement il s’agit, entre autres, des éléments de compétence suivants :

  • Source de subvention
  • Ce qu’est la médiation culturelle
  • Rapprochement avec le citoyen

Les besoins de développement des compétences spécifiques aux metteurs en scène

Quoique les répondants ayant comme profession principale la mise scène ne représentent que 6 % de l’échantillon total, cette section présente les principaux besoins caractérisant la demande pour ce groupe professionnel.

Les résultats du sondage demandent un réagencement de l’importance accordée aux différents champs de compétences. Les metteurs en scène les priorisent selon l’ordre suivant :

  • Mise en scène
  • Gestion/Finance
  • Écriture dramatique
  • Promotion/Diffusion d’une production théâtrale
  • Gestion de carrière
  • Interprétation
  • Connaissances générales en théâtre
  • Production
  • Techniques de scène
  • Médiation culturelle

Mise en scène
Le développement des compétences en mise en scène représente le principal enjeu pour les metteurs en scène. Les principales compétences retenues sont :

  • Direction d’acteurs
  • Maîtriser la lumière dans une mise en scène
  • Utilisation de la vidéo/multimédia dans une mise en scène
  • Mise en scène et interdisciplinarité
  • Mise en scène et approches technologiques
  • Direction du jeu de chanteurs d’opéra

Gestion/finances
Les principaux besoins exprimés se concentrent autour du développement des compétences suivantes :

  • Comptabilité
  • Fiscalité
  • Aspects juridiques et contractuels
  • Levée de fonds
  • Budget
  • Conseil d’administration
  • Demandes de commandites
  • Montage financier d’une production
  • Recherche de financement

Écriture dramatique
Quatre éléments de compétences émergent. Ce sont :

  • Construction dramatique
  • Retravailler un texte
  • Nouvelles écritures contemporaines
  • Scénarisation

Promotion/diffusion d'une production théâtrale
Les besoins identifiés se concentrent autour de quatre compétences principales. Ce sont :

  • Mise en tournée d’une production
  • Vendre son spectacle
  • Tournée à l’internationale
  • Marketing

Gestion de carrière
Les besoins portent essentiellement sur :

  • Fiscalité pour un travailleur autonome

Interprétation
Une forte majorité des metteurs en scène visent aussi à acquérir des compétences dans le domaine de l’interprétation. La plupart de ces répondants ont comme fonction de travail secondaire l’interprétation.

Leur préoccupation se situe principalement autour des besoins suivants :

  • Voix au micro
  • Narration

Commaissance générale en théâtre
Pour les metteurs en scène, les besoins exprimés sont essentiellement les mêmes que ceux exprimés par les autres catégories de répondants. Le nombre de metteurs en scène n’est pas suffisamment élevé pour faire ressortir des besoins spécifiques à ce groupe.

Production
Aucun des besoins identifiés par les répondants n’émerge vraiment. Il n’est donc pas pertinent de prévoir une offre particulière à ce groupe professionnel. Notons toutefois que les défis de compétences relatifs à une production théâtrale qui intègre des nouvelles technologies numériques intéressent le plus grand nombre de répondants.

Technique de scène
De même que dans le champ de compétences précédent, les metteurs en scène ne sont pas suffisamment nombreux pour permettre de dégager de réelles priorités. Toutefois, le développement des compétences en multimédia (vidéo-son) comme support à la création d’une scénographie intéresse le plus grand nombre de répondants de ce groupe.

Médiation culturelle
Moins de la moitié des metteurs en scène identifient des besoins en médiation culturelle. Néanmoins, une dizaine d’entre eux jugent nécessaire de développer des compétences en développement de public.

Quelques constatations à la lumière des résultats

Stimuler sa carrière : principale motivation des interprètes, metteurs en scène et artistes entrepreneurs à participer à de la formation continue

Plus de la moitié des répondants cherchent à devenir plus polyvalents et une autre majorité aspire à accroître ses opportunités de carrière. En ce qui regarde la formation continue recherchée, les répondants désirent la recevoir dans quatre principaux champs de compétences professionnelles : interprétation, écriture dramaturgique, mise en scène et artiste entrepreneur.

Le métier traditionnel de comédien au théâtre est perçu comme en déclin ou du moins en profonde transformation d’où l’importance de la polyvalence. Les besoins de formation sont vastes, variés et débordent du théâtre professionnel.

Les nouvelles technologies : transformation de la performance sur scène et ouverture de nouvelles opportunités professionnelles dans des domaines connexes

L’évolution de la technologie et l’intégration du multimédia et de la projection vidéo transforme la performance sur scène; cette évolution des technologies et leur impact sur la scénographie ressort comme le principal défi à relever pour les metteurs en scène. Par ailleurs, les nouvelles technologies permettent l’ouverture de nouvelles opportunités de travail au cinéma et sur le web.

En ce qui regarde la gestion de carrière, les outils de gestion doivent être adaptés aux nouvelles tendances du multimédia et des réseaux sociaux

Le profil de la clientèle

La majorité des répondants détient un statut de travailleur autonome. En ce qui regarde leurs activités professionnelles, plus des deux tiers des répondants pratiquent une fonction secondaire et près de la moitié en pratique une troisième en sus de leur fonction principale. Un quart des répondants quant à eux se considèrent comme artistes entrepreneurs soit comme fonction principale ou comme fonction complémentaire.

Environ la moitié des répondants ont plus de 10 ans d’expérience et les interprètes composent majoritairement le groupe d’artistes ayant moins de 5 ans d’expérience. Fait à noter, plus les artistes sont expérimentés, moins ils ont participé à des activités de formation continue au cours des trois dernières années.

En ce qui regarde la provenance géographique, près des deux tiers des répondants sont concentrés dans la région métropolitaine. Les autres répondants proviennent, à part quasi égale, de la région de Québec, de la Montérégie et de l’Outaouais.

Les principales conditions de succès

Pour faciliter la participation, il faut privilégier les expertises reconnues ainsi que les possibilités d’échange, de réseautage et de soutien mutuel. Il faut aussi tenter de décentraliser la formation pour les artistes des régions.

Les formules de formation que privilégient les répondants, particulièrement les interprètes, sont les stages de perfectionnement et le coaching individuel. Les classes de maîtres et l’accompagnement par un pair sont aussi privilégiés.

Des formules de type programme échelonné sur une période de temps ont été identifiées comme une des formules gagnantes par un nombre significatif de répondants.

 

En conclusion – les recommandations

Les résultats sont sensiblement les mêmes pour les interprètes et les metteurs en scène en ce qui regarde les priorités de formation. Les différences sont plutôt dans l’ordre de ces priorités; les préférences des groupes de répondants sont indiquées lorsque pertinentes.

Accessibilité de l'offre. Un premier défi consistera à optimiser l’accessibilité de l’offre de formation continue pour les interprètes et les metteurs en scène. Bien que la clientèle visée soit majoritairement concentrée dans la région de Montréal, une partie significative de celle-ci habite en région.

Afin de répondre aux besoins, nous devrons à élaborer une stratégie de décentralisation en vue d’améliorer l’accessibilité de l’offre tout en nous assurant que le coût de la formation ne soit pas un obstacle à la participation de répondants hors de Montréal. Pour ce faire, nous devrons travailler à établir des partenariats avec les organismes régionaux.

Développement des compétences. Pour ce qui est du développement général des compétences pour les interprètes et les metteurs en scène, il faudra adapter les moyens et les formules de formation aux besoins des interprètes et des metteurs en scène. C’est-à-dire, privilégier une formule de formation répartie sur une période de temps, plutôt que des activités courtes, ainsi que des stages de perfectionnement et du coaching individuel. En ce qui regarde le coaching, il faudra évaluer les opportunités de développer des formations utilisant le coaching individuel ou d’intégrer des séances de coaching à l’intérieur de formations traditionnelles

Comme les classes de maîtres et l’accompagnement par un pair expérimenté sont aussi vus comme une formule gagnante, et ce, particulièrement pour les interprètes, il faudra aussi évaluer la faisabilité d’organiser de telles activités.

En ce qui regarde le développement des compétences en interprétation, les répondants privilégient notamment le développement de compétences dans des champs leur assurant un haut niveau de polyvalence. Ainsi pour répondre à la demande il faut maintenir de bonifier notre offre de formation relative aux techniques de voix et micro. Spécifiquement pour l’interprétation, un faudra maintenir notre offre de formation en jeu théâtral et tenter d’y inclure une formule « Gym » réunissant des interprètes et des metteurs en scène. Finalement, pour répondre aux demandes d’une part significative des interprètes, nous devrons examiner la mise sur pied d’une activité pour développer les habiletés nécessaires à la perte ou à l’acquisition d’accent.

Développement des compétences en écriture dramatique. L’écriture dramatique est une priorité pour les répondants et le tiers d’entre eux identifient la pratique de l’écriture comme une fonction complémentaire. Afin de répondre aux besoins exprimés, nous devrons maintenir et développer avec des partenaires (CEAD) une offre de formation qui répond aux besoins identifiés. En ce qui regarde la scénarisation, nous devrons nous assurer de diffuser l’information relative aux activités offertes par les intervenants du milieu (INIS-RFAVQ) ou maintenir notre offre existante.

Développement des compétences en mise en scène La presque totalité des metteurs en scène ayant participé au sondage et plus de la moitié du groupe des interprètes et des artistes entrepreneurs conviennent qu’ils ont à acquérir ou à améliorer leurs compétences en mise en scène. Deux besoins principaux se dégagent et sont demandés par une part significative des répondants : la direction d’acteurs et la maîtrise de la lumière dans une mise en scène. Par ailleurs, un nombre significatif de répondants ont aussi indiqué leur intérêt pour : utilisation de la vidéo/multimédia dans une mise en scène ainsi que mise en scène et approches technologiques.

Des besoins spécifiques ressortent selon le groupe de répondants (interprètes ou metteurs en scène). Pour les interprètes : analyse des enjeux d’une scène et analyse de texte et pour les metteurs en scène, direction de jeu de chanteurs d’opéra.

Afin de répondre aux besoins, il faudra évaluer les collaborations possibles avec les autres associations d’artistes impliquées dans la mise en scène. Prioritairement, nous devrons évaluer la faisabilité de développer des activités de formations pour les besoins principaux et, par la suite, pour les besoins secondaires

Développement des compétences en gestion/finances.Une majorité des participants au sondage souhaite acquérir des compétences en gestion et en finances. Afin de répondre à ces besoins, nous devrons demander au le comité de formation du CQT de se pencher sur ces constats afin d’identifier la meilleure stratégie pour dispenser ces formations qui s’adressent aussi à la clientèle dite des producteurs.

Développement des compétences générales en théâtre. Pour les deux tiers des répondants de ce groupe, majoritairement des interprètes, leur principal besoin est d’approfondir leurs connaissances des auteurs contemporains. Tous les autres sujets proposés ont aussi retenu l’attention d’un nombre significatif de répondants. Afin de répondre aux besoins, nous demanderons la collaboration du comité de formation du CQT pour qu’il examine ces constats afin de déterminer la forme et par quel promoteur ces besoins de formation pourraient être comblés.

Développement des compétences en gestion de carrière. Plus de la moitié des participants au sondage désirent recevoir de la formation en gestion de carrière et trois besoins principaux ressortent : Fiscalité pour travailleur autonome – Outils de promotion – Démo voix.

Pour les metteurs en scène, les besoins importants sont : Site Web et stratégie de promotion par les réseaux sociaux. En ce qui regarde le Démo voix, l’UDA devra maintenir ou bonifier son offre de formation. Pour ce qui est des autres besoins identifiés, nous allons collaborer avec le comité de formation du CQT afin d’identifier la meilleure stratégie pour dispenser ces formations qui s’adressent à l’ensemble des intervenants de différentes disciplines.

Développement des compétences en production. Près de la moitié  des répondants, majoritairement des interprètes de moins de dix ans d’expérience, désirent recevoir de la formation sur les différents aspects d’une production et l’ensemble des éléments de compétences proposés dans le sondage a été retenu par un nombre significatif de personnes. Afin de répondre aux besoins exprimés, l’UDA demandera au comité de formation du CQT de se pencher sur ces constats afin d’identifier la forme et par quel promoteur ces besoins de formation, qui relèvent du domaine des producteurs, pourraient être comblés.

Développement des compétences en techniques de scène.Un tiers des répondants, majoritairement des interprètes, ont identifié des besoins de formation en ce qui regarde les techniques de scène et trois besoins principaux ressortent : Outils techniques de mise en scène – Éclairage – Monter une bande sonore. Afin de répondre à ces besoins spécifiques, nous devrons examiner les possibilités de collaborer avec le CQICTS afin d’offrir des activités de formations.

Développement des compétences en médiation culturelle Moins du tiers des répondants manifestent de l’intérêt pour une formation en médiation culturelle et la principale préoccupation pour deux répondants sur trois s’avère être le développement du public. L’UDA devra demander la collaboration du CQT afin d’identifier la forme et par quel promoteur ces besoins de formation pourraient être comblés.