Vous êtes ici

Partager sur

Travail hors juridiction

Le Service des relations du travail de l’Union des artistes accentue présentement les démarches pour restreindre le travail hors juridiction. Depuis quelques mois, une équipe dédiée se consacre ardemment à répertorier les productions réalisées hors juridiction dans tous les secteurs régis par nos ententes collectives. De plus, l’équipe en place informe adéquatement les membres et les producteurs de l’importance et des avantages de travailler sous contrats UDA et s’efforce, à l’aide des outils dont nous disposons, de lier les contrevenants à nos ententes collectives.

Une vigie quotidienne est effectuée sur les réseaux sociaux, des avis de convocation sont analysés et des informations, récoltées. À ce jour, nous constatons que notre travail efficace donne des résultats. Nos actions servent bien notre objectif de sensibiliser la communauté artistique (producteurs, diffuseurs, agents, etc.) sur les effets néfastes du travail hors juridiction pour nos membres et l’ensemble de l’écosystème artistique québécois.

Les commentaires recueillis auprès des membres et les résultats de nos démarches sont encourageants et nous poussent non seulement à poursuivre nos actions, mais également à intensifier notre travail.

Évidemment, les agences artistiques sont nos alliées dans ce dossier visant à régulariser la situation du travail effectué hors juridiction.

Quoi faire si vous êtes témoin d’un cas de travail hors juridiction?

Vous le savez sans doute, une ligne téléphonique confidentielle est en place depuis quelques années à l’UDA pour dénoncer le travail effectué hors juridiction. Vous pouvez donc nous transmettre des informations de façon tout à fait anonyme.

Pour dénoncer le travail fait hors juridiction, composez le 1-800-832-6647.

Pour mieux comprendre le travail des agents des relations du travail dans ce dossier, nous vous invitonsà lire l’article intitulé Travail hors juridiction : comment l'UDA procède-t-elle?

Nous continuerons à vous informer sur ce dossier prioritaire dans les prochaines infolettres.