Vous êtes ici

Partager sur

Conditions de travail

Comme syndicat professionnel, l’Union des artistes a comme mandat premier de négocier des conditions de travail et de rémunération minimales pour les artistes avec des associations de producteurs, des producteurs et des télédiffuseurs privés et publics. L’UDA, qui représentait à ses débuts principalement des artistes du secteur lyrique, a étendu sa compétence (juridiction) au fil des années de sorte qu’aujourd’hui ses activités couvrent les secteurs de l’art lyrique; des annonces publicitaires; du cinéma et de la télévision; de la danse; du disque et du vidéoclip; du doublage; des œuvres de commande (communément appelées corpos); du théâtre; et des variétés.

Voilà un mythe qui tombe : l’UDA ne représente pas seulement les comédiens.

En matière de relations du travail, l'UDA, c'est :

  • une expertise de 80 années;
  • une compétence dans 9 secteurs d’activité;
  • quelque 55 ententes collectives;
  • des dizaines de lettres d’ententes signées annuellement;
  • plusieurs dizaine de milliers de contrats par année;
  • une équipe de 24 personnes, soit 11 agents des relations du travail, 6 conseillers en négociation, 4 conseillers de secteur, ainsi que deux secrétaires et une technicienne en soutien à la vigie, qui vous représentent à Montréal, à Québec et à Toronto.

Les conseillers en relations du travail négocient les conditions de travail, les avantages sociaux, auxquels contribuent les producteurs, les tarifs minimums que les producteurs doivent payer aux artistes et les droits d'utilisation le cas échéant. Forts d'une connaissance du milieu artistique, ils peuvent donc aider les artistes dans plusieurs volets de leur carrière et les conseiller également :

  • à l'occasion de négociations en vue de la signature d'un contrat;
  • en ce qui a trait aux questions de santé et sécurité au travail.
  • sur les procédures à entreprendre afin de respecter leurs droits et leurs conditions de travail.