Vous êtes ici

Partager sur

Artistes au travail

Le mandat premier de l'Union des artistes est de négocier des conditions de travail et de rémunération minimales pour les artistes, et ce, dans plusieurs secteurs d'activité relevant de sa compétence : le secteur lyrique et ceux des annonces publicitaires, du cinéma et de la télévision, de la danse, du disque et du vidéoclip, du doublage, des œuvres de commande, du théâtre, et des variétés.

Plusieurs secteurs, plusieurs réalités de travail, plusieurs ententes collectives

Les réalités du travail varient d'un secteur à l'autre et, au sein d'un même secteur, vous retrouvez différents regroupements. Ce contexte particulier exige une solide expertise de la part des conseillers en relations du travail de l'UDA qui négocient des ententes collectives avec des associations de producteurs, des producteurs et des télédiffuseurs privés et publics.

En matière de relations du travail, l'UDA, c'est :

  • une expertise de plus de 78 années;
  • une compétence dans 9 secteurs d'activité;
  • quelque 55 ententes collectives;
  • quelque 300 lettres d'ententes;
  • plusieurs dizaines de milliers de contrats par année;
  • une équipe de 11 agents et de 10 conseillers en relations du travail travaillant à Montréal, à Québec et à Toronto, qui représentent les artistes d'expression française du Canada.

Les conseillers en relations du travail négocient les conditions de travail, les avantages sociaux, auxquels contribuent les producteurs, les tarifs minimums que les producteurs doivent payer aux artistes et les droits d'utilisation le cas échéant.

Forts d'une connaissance du milieu artistique, nos professionnels ont développé une expertise unique. Ils peuvent donc aider les artistes dans plusieurs volets de leur carrière et les conseiller également :

  • à l'occasion de négociations en vue de la signature d'un contrat;
  • en ce qui a trait aux questions de santé et sécurité au travail.

En matière de santé et sécurité au travail, l'UDA effectue depuis plus de 10 ans des représentations politiques. Des conseillers et des administrateurs élus travaillent en collaboration avec la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST)* et siègent à deux tables de concertation : 

  • Table de concertation paritaire en santé et sécurité du travail du domaine des arts de la scène
  • Table de concertation paritaire de l'industrie du cinéma et de la vidéo du Québec

Les documents suivants sont les fruits du travail réalisé au sein des deux tables de concertation :


* Depuis le 1er janvier 2016, la Commission des normes du travail (CNT), la Commission de l’équité salariale (CES) et la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) ne font qu’un. De ce regroupement est née la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Cette nouvelle organisation offre aux employeurs et aux travailleurs une expertise intégrée en matière de travail.